Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un Français dans le Top 5 du repêchage de 2020?

Alors qu’on énonce de plus en plus souvent le futur du basketball canadien dans la même phrase que la NBA, nos cousins de la France démontrent, eux aussi, que le basket est un jeu sans frontière. Un nouveau nom, synonyme avec l’avenir français, se retrouve dans un nombre grandissant de bouches: Théo Maledon.

Son profil:

  • 6 pieds, 4 pouces (1,96 m)
  • 180 livres (81,6 kg)
  • 17 ans
  • De Rouen, France

Les yeux des fans de basketball international seront rivés vers lui dans les prochains mois puisqu’en 2020, on s’attend à ce qu’il soit l’un des choix de loterie au repêchage. Certains éclaireurs et analystes le voient même faire sa place dans le top 5. Si c’était le cas, Théo serait le seul joueur parmi les 30 Français jamais repêchés dans la NBA à constituer l’une des 5 premières sélections. Le joueur à être drafté le plus haut en sortant de la France était Frank Ntilikina, huitième choix en 2017 par les Knicks de New York.

Par contre, avant de faire le saut, Maledon doit compléter une autre saison avec le club d’ASVEL Basket dans la LNB Pro A. Sa performance sous de nouveaux projecteurs plus éblouissants déterminera ce que l’avenir professionnel lui garde en réserve. Mais pour le moment, qu’est-ce que les experts entrevoient d’intéressant dans son jeu?

Le meneur qui, en quelques mois seulement, a grandi d’un bon nombre de pouces, possède beaucoup de longueur et d’athlétisme. L’envergure de ses bras, grande de 6’8″, lui permet d’être un atout défensif lorsqu’il carbure avec effort. Il est donc un athlète de type parfait pour le garde moderne de la NBA, recevant même des comparaisons avec le Canadien Shai Gilgeous-Alexander et avec Rajon Rondo. Il n’a pas tout-à-fait la vision de Rondo pour le moment mais son jeu méthodique et harmonieux est une base parfaite sur laquelle construire les qualités du point guard moderne.

Son assortiment de floaters, de tirs extérieurs (36,4% 3PT) et de finition polie au panier témoignent d’un joueur posé et talentueux qui peut devenir un chef d’orchestre parfait au périmètre pour la franchise qu’il aura charmée.

Théo Maledon aura terminé la saison de 2018-2019 en marquant 7,2 PTS par match avec 2 REB et 2 AST, le tout en jouant une moyenne de 17,2 minutes par rencontre.

Crédit Photo: FIBA