Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L'échange cocasse entre Tom Izzo et Cassius Winston

Malgré la personnalité bouillante du légendaire Tom Izzo, la camaraderie règne entre l’entraîneur des Spartans de Michigan State et son joueur vedette Cassius Winston. Le point guard de 21 ans a récemment annoncé sa décision de retourner au collège pour sa dernière saison d’éligibilité, ce qui a mené à un échange fort cocasse entre Winston et son entraîneur.

La NBA ne faisait aucunement partie des plans de Cassius Winston en novembre dernier, alors qu’il amorçait sa troisième année à l’Université Michigan State. C’est toutefois une saison stupéfiante aux commandes des Spartans qui est venu changer la donne : présentant une fiche statistique de 18.8 PTS et 7.5 AST en moyenne par match, Winston a su propulser sa formation jusqu’en demi-finale du March Madness.

Après trois ans à travailler dans l’ombre des vedettes du programme, Winston avait enfin attiré l’attention de la NBA. Mais après une intervention mineure pour soigner une tendinite au genou, le numéro 5 des Spartans préférait profiter d’un été de rétablissement afin de retourner en force pour une quatrième et dernière saison à Michigan State.

C’est donc le 18 avril dernier que Winston et son père ont appelé l’entraîneur Tom Izzo pour lui faire part de la décision. La conversation rapportée par Brendan Quinn du média The Athletic a pris une tournure inattendue lorsque le père de Winston a tenté un canular à l’endroit de Coach Izzo :

« Coach, nous n’aimons pas la direction dans laquelle va le programme. Cash va graduer et remplir une demande de transfert pour sa saison senior. »

Le jeune point guard s’est toutefois empressé de briser le silence en vendant la blague et, malgré le soulagement d’Izzo, il n’était pas question pour le coloré entraîneur de laisser passer une telle plaisanterie :

« C’est une bonne nouvelle et j’ai hâte de travailler avec toi dans les prochains jours, mais je serai nommé entraîneur-chef des Cavaliers de Cleveland la semaine prochaine. »

La morale de l’histoire? Tom Izzo a toujours le dernier mot!

Crédit image: Patrick Semansky / AP Photo