Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La fenêtre d'opportunité des Rockets rapetisse

Pour la quatrième fois en cinq ans, les Warriors de Golden State ont éliminé les Rockets de Houston en séries éliminatoires. Le scénario continue de se répéter alors que James Harden est incapable de se débarrasser des champions en titre, même en l’absence de Kevin Durant et DeMarcus Cousins.

Il faut donc en venir à l’évidence : Houston n’est tout simplement pas assez fort pour battre les Dubs.

Steph Curry a d’ailleurs montré hier que même si Kevin Durant quitte cet été, ce ne sera pas une tâche facile.

On croirait donc qu’une acquisition majeure sera nécessaire afin que Houston se démarque officiellement comme une équipe qui peut battre les Warriors dans une série de 7 matchs.

Le problème est toutefois très simple : les 5 partants des Rockets (Paul, Harden, Gordon, Tucker, Capela) grugent déjà 115 millions de dollars de la masse salariale. Le cap salarial de la NBA se tiendra à 109 millions de dollars, en vue de la prochaine saison, et offre donc une réalité difficile à Mike D’Antoni et ses hommes.

Selon les circonstances, le propriétaire de l’équipe y est allé d’une affirmation très audacieuse, hier soir.

Si amélioration majeure il y a, il faudra que ce soit par voie d’échange. Il semble ouvert à le faire, puisque cette énième élimination commence à faire mal à cette franchise.

De son côté, James Harden a mentionné qu’il savait exactement ce qu’il fallait faire durant l’été pour réussir à battre Golden State. Il a toutefois refusé de spécifier quoi que ce soit.

Malheureusement pour l’équipe, l’Association de l’Ouest est de plus en plus dangereuse et les menaces seront multiples, l’an prochain.

Steph Curry et ses Warriors y seront encore. Les Nuggets sont en train d’émerger. Les Trail Blazers ont battu OKC. Le Thunder aura énormément de pression. LeBron James ne ratera pas les séries pour une deuxième année consécutive. Les Clippers menacent de faire l’acquisition d’un ou deux des meilleurs agents libres sur le marché.

Advenant un départ de KD, la parité de la NBA deviendra beaucoup plus considérable et ça ne s’améliorera pas, pour les Rockets.

Crédit photo : Arizona Republic