Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

CJ veut faire entendre son nom

Chez les Trail Blazers, la franchise a un visage, c’est celui de Damian Lillard. Il symbolise Portland et représente le basketball en Oregon. Mais son acolyte, son Robin, n’est pas un bras droit ordinaire. CJ McCollum est un des shooting guards les plus talentueux de la NBA et il l’a prouvé, encore une fois, dimanche.

Alors que la planète du basketball résonne encore au son de l’incroyable lancer de Kawhi Leonard, un autre tir magique semble être oublié, petit à petit. C’était celui de Lillard, à une distance stratosphérique, pour éliminer Westbrook et le Thunder de façon sèche et grandiose. Lillard était, à nouveau, louangé comme le héro de Portland et la personnification du mot clutch. En semi-finales de la Conférence de l’Ouest, cependant, sa production ne concordait pas avec sa réputation.

C’est plutôt CJ qui était sous les projecteurs.

Fiche des statistiques pour les Trail Blazers de Portland au match #7 contre les Nuggets de Denver.

Les deux membres du duo de backcourt étaient sur le parquet pour 45 minutes mais Lillard n’a converti que 3 de ses lancers pendant ce temps, alors que McCollum connaissait une partie incroyable sans laquelle Denver passait probablement en Finale de l’Ouest.

Aussi importante que la production de son compagnon a été, celle de Lillard est tout de même très décevante. Il est reconnu pour jouer son meilleur basketball dans les moments les plus importants mais lors d’un match d’élimination, il n’affiche que 13 points au compteur. C’est moins qu’Evan Turner! Depuis le premier combat entre les Nuggets et les Blazers où Dame a manufacturé 39 points lors d’une défaite, le superstar n’est simplement plus le même. Il n’a plus eu aucune rencontre avec un pourcentage de réussite au nord de 50% et ses matchs numéros 2 et 5 étaient particulièrement horribles, avec 14 points et 22 points, respectivement.

Comme c’est le cas pour plusieurs grands duos dans la NBA, lorsque l’alpha connait des difficultés, le beta prend le volant. C’est un peu pourquoi Lillard et McCollum vont de paire, c’est pourquoi ils se complètent si bien. Si l’un deux n’est pas dans son assiette, son partenaire prend soin de combler la production manquante.

Lorsque Kevin Durant a dû rater les deux derniers affrontements contre les Rockets de Houston, Stephen Curry est monté sur le podium et a fait le nécessaire pour remporter deux victoires serrées. C’est commun dans la NBA, mais est-ce une recette efficace?

Portland a finalement réussi à s’acheter une place en Finale de Conférence, mais le prix était élevé. L’effort qu’ils ont dû puiser était immense. Par exemple, Enes Kanter joue pratiquement avec un seul épaule et ne mange pas de la journée pour le Ramadan. La franchise ne s’est pas rendu aussi creux dans les playoffs depuis 2000 et la fatigue était apparente chez les hommes de Terry Stotts qui ont dû jouer un nombre insensé de minutes au courant de la série, incluant un thriller avec quatre périodes de temps supplémentaire.

Ils affrontent maintenant un couple de gardes bien similaire au leur. Stephen Curry et Klay Thompson, Batman et Robin. Les deux étoiles des Blazers n’auront d’autre choix que d’être chaque soir au rendez-vous s’ils veulent même songer à gravir l’obstacle que présentent les Warriors. Si l’élimination est leur destin, il serait donc peut-être temps d’apporter des changements au noyau de l’équipe.

Depuis quelques années déjà, les Trail Blazers terminent chaque saison au milieu du troupeau, près de l’avant, avec un effectif de qualité. Par contre, ce n’est jamais assez, les séries éliminatoires ne pardonnent pas et l’équipe de l’Oregon n’arrive jamais à percer. Les Warriors ont été ceux à bloquer leur chemin à quelques reprises. Si c’est encore le cas, l’organisation du Rip City doit songer à faire un échange, surtout que le monstre de l’Ouest, Kevin Durant, risque de changer de décor. La situation est très similaire à celle de Toronto l’an dernier: un duo de gardes talentueux qui n’a pas le nécessaire pour gagner un championnat se fait toujours K.O. par une force inébranlable (Lebron James).

Nous savons tous ce que Masai Ujiri a ensuite décidé de faire avec sa formation puis aujourd’hui, le club a de réelles chances de faire une apparition en Finales. Donc afin de devenir prétendants, peut-être que Portland doit peser sur le bouton rouge et faire l’échange que l’équipe hésite à faire depuis longtemps. La valeur de McCollum est à son apogée et avec des performances comme celle du match #7, il nous a donné un avant-goût de son potentiel de joueur alpha.

CJ McCollum s’est récolté les moyennes de 21 PTS, 4 REB, 3 AST et 37,5% du 3pt pendant la saison régulière. Les Trail Blazers se rendront à l’Oracle Arena demain soir à 21h00 ET pour la première partie.

Crédit Photo: Isaiah J. Downing/USA TODAY Sports