Steph remet les pendules à l'heure

La finale de l’Ouest opposant les Warriors aux Trail Blazers s’amorçait hier et Stephen Curry a rappelé à tout le monde pourquoi les Warriors ont participé aux quatre dernières finales de la NBA.

La blessure de Kevin Durant, de même que celle de DeMarcus Cousins, a ouvert la porte au doute alors que pour la première fois depuis des lunes, les Warriors se retrouvaient vulnérables en séries éliminatoires. La formation de Steve Kerr devait effectivement se priver de deux joueurs vedettes pour conclure une série chaudement disputée contre les Rockets, ce qui mettait une tonne de pression sur les épaules de Steph Curry.

Une semaine plus tard, les Warriors sont dans le siège conducteur en finale de l’Ouest après avoir éliminé les Rockets en 6 et remporté le premier match face aux Blazers malgré l’absence de Boogie et KD. Comment ont-ils réussi un tel revirement de situation? La réponse est simple : Steph Curry a pris la situation en main.

En effet, le Baby Face Assassin a élevé son jeu d’un cran depuis que Durant est tenu à l’écart avec deux performances consécutives de plus de 30 points. Hier soir, lors du premier match de la finale de conférence, son efficacité de 9/15 du centre-ville a permis à Curry d’amasser 36 points, en route vers une victoire facile de 116-94.

Malgré les performances à tout casser du point guard des Warriors, les parents de la famille Curry demeurent équitables en tirant leur support à pile ou face pour ce tout premier duel de séries opposant les frères Stephen et Seth Curry :

Crédit image : AFP

Default image
Manuel Villeneuve
Diplômé de l'Université de Sherbrooke et adepte de statistiques avancées, Manuel souhaite partager sa passion du sport ainsi que son amour pour la rédaction à travers des textes soignés et approfondis.

Attitude Football Attitude Football