Trois répercussions de l'échange d'Anthony Davis

Une bombe a frappé la NBA hier : le dossier Anthony Davis, qui faisait couler beaucoup d’encre depuis des mois, est finalement arrivé à terme avec l’échange envoyant AD aux Lakers. Alors qu’un des meilleurs joueurs de la NBA prend la direction de Los Angeles, voici un bref portrait de l’effet boule de neige engendré par l’une des plus grosses transactions de la décennie.

Oublions l’idée d’un nouveau Big 3

Selon l’informateur Adrian Wojnarowski, les Lakers ont dû faire une concession salariale importante afin d’acquérir les services d’AD. Selon Woj, le scénario parfait pour les Lakers aurait été d’attendre la fin juillet pour officialiser l’échange, ce qui leur aurait permis de sauver presque 10 millions en masse salariale. Les Pelicans auraient toutefois résisté à la demande, ce qui laisse les Lakers avec seulement 23.7 millions de libres, soit moins que le montant d’un contrat max. C’est donc dire qu’à moins d’un revirement de situation, les joueurs autonomes comme Kyrie Irving, Kemba Walker et Jimmy Butler seront hors de prix pour Los Angeles.

Les Pelicans détiennent les clés du repêchage

Les partisans de la Nouvelle-Orléans n’auront pas beaucoup de temps pour pleurer le départ d’Anthony Davis. En effet, la direction des Pelicans a su tirer avantage d’une situation très délicate en obtenant un excellent retour pour AD. Se préparant déjà à accueillir Zion Williamson avec le 1er choix au total du repêchage, les Pels ont ajouté la sélection des Lakers à leur banque, eux qui détiennent désormais le 1er et le 4e choix de l’encan. Quoi faire de tout ce capital? Les possibilités sont maintenant infinies.

La dynastie des Warriors en sérieux danger

La mort, les taxes et les Warriors qui terminent au 1er rang dans l’Ouest ; voici les trois seules certitudes dans la vie d’un fan de la NBA. Aurons-nous droit à un changement de paradigme dès l’an prochain avec la renaissance du Lake Show? Chose certaine, la porte est grande ouverte pour les Lakers alors que les Warriors devront jouer une bonne partie de la saison 2019-2020 sans Kevin Durant et Klay Thompson.

Crédit Image : ClutchPoints

Default image
Manuel Villeneuve
Diplômé de l'Université de Sherbrooke et adepte de statistiques avancées, Manuel souhaite partager sa passion du sport ainsi que son amour pour la rédaction à travers des textes soignés et approfondis.

Attitude Football Attitude Football