Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les faits saillants du repêchage

Ô Canada

Le basketball canadien continue de rayonner en 2019 : le record de 2014 de trois joueurs canadiens repêchés en première ronde a été éclipsé hier soir alors que RJ Barret (3e), Nickeil Alexander-Walker (17e), Brandon Clarke (21e) et Mfiondu Kabengele (27e) ont été parmi les trente premiers à monter sur le podium. Le Montréalais Luguentz Dort, lui, n’a malheureusement pas été repêché. Il se joindra finalement au Thunder d’Oklahoma City sur un contrat de joueur autonome à deux volets.

Les surprises

Comme prévu, il aura fallu patienter jusqu’à la fin du top 10 avant de voir les premiers rebondissements. Les Suns ont lancé le bal au 11e rang avec le joueur de 23 ans Cameron Johnson, qui avait connu ses meilleurs moments en cinq ans de carrière universitaire au dernier March Madness. Les Hornets ont ensuite poursuivi la tendance avec PJ Washington, un power forward que peu d’experts voyaient dans le top 15.

Fidèles à leur habitude, les Spurs de Greg Popovich ont repêché un joueur international en Luka Samanic au 19e rang. Grosse surprise? Pas vraiment, mais San Antonio était possiblement la seule destination de première ronde envisageable pour le Croate.

Dans la catégorie des déceptions, Nasir Little et Bol Bol ont dû patienter avant d’entendre leur nom au micro du Barclays Center. Les Blazers de Portland ont mis fin à la chute de Little au 25e rang, un excellent prix pour l’ancien porte-couleur de North Carolina qui figurait dans plusieurs top 5 avant la saison. Quant à Bol Bol, il faut croire que la controverse était assez sérieuse pour que le centre de format géant glisse jusqu’au deuxième tour malgré son talent unique, lui qui rejoindra les Nuggets de Denver.

Les gagnants

Pelicans de la Nouvelle Orléans

Les Pels ont fait ce qu’ils avait à faire, soit tirer profit de leur capital de repêchage. En plus d’ajouter l’illustre Zion Williamson, l’état-major de David Griffin a mis la main sur le dynamique Jaxson Hayes avec la 8e sélection pour combler une lacune au poste de centre.

Hawks d’Atlanta

Le directeur général Travis Schlenk a tenu sa parole en grimpant jusqu’au 4e rang du repêchage pour sélectionner le héros de la dernière finale du Madness, DeAndre Hunter. Possédant deux choix dans le top 10, les Hawks ont choisi de miser sur le potentiel de Cam Reddish avec leur seconde sélection, un pari au potentiel élevé.

Celtics de Boston

Bonne soirée au boulot pour Danny Ainge, qui ajoute beaucoup de talent en Romeo Langford, Grant Williams et Carsen Edwards. Williams (Tennessee) et Edwards (Purdue) étaient parmi les noms les plus chauds de la NCAA en fin de saison, alors que Langford constitue un fit parfait à Boston. L’ailier originaire de l’Indiana, qui jouait pour les Hoosiers de son état natal, rejoint l’entraîneur Brad Stevens, lui aussi natif de l’Indiana.

Les perdants

Suns de Phoenix

Le mot surprenant est probablement un euphémisme pour décrire la soirée des Suns. Après avoir vendu le 6e choix au total, la formation de l’Arizona s’est tournée vers Cameron Johnson (11e) et Ty Jerome (24e). Malgré le succès connu par les deux joueurs la saison dernière, il est plutôt rare de voir une équipe en reconstruction opter pour deux recrues âgées de plus de 21 ans.

Cavaliers de Cleveland

Les Cavs en ont surpris plusieurs avec la sélection de Darius Garland au 5e rang. Le talent de Garland ne fait aucun doute, mais pourquoi repêcher deux point guards en deux ans dans le top 10? Il sera intéressant de voir qui de Garland et Collin Sexton occupera le poste de shooting guard.

Crédit image : NPH