Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Raptors s’effondrent contre les Spurs

Après plusieurs semaines d’absence, Pascal Siakam était de retour dans la formation partante des Raptors de Toronto pour y accueillir les Spurs de San Antonio au Scotiabank Arena, dimanche soir. L’ailier fort était écarté du parquet depuis le 18 décembre en raison d’une blessure à l’aine. L’entraîneur-chef des Raptors pouvait donc compter sur les services de son meilleur joueur ainsi que ceux de Norman Powell, qui effectuait lui aussi un retour sur le terrain.

Le retour de Siakam s’est fait ressentir lors du premier quart. Lors des premières minutes de jeu, le Camerounais a enfilé douze points pour offrir une solide avance aux siens, avant de retraiter vers le banc pour que l’alignement partant laisse sa place aux substituts.

Néanmoins, il n’a rajouté que trois points à sa fiche et a raté plusieurs paniers importants.

Pendant la grande majorité de la rencontre, les Raptors ont conservé une avance confortable. Kyle Lowry a bien distribué le ballon avec un total de quinze passes et Serge Ibaka s’est occupé des rebonds, en cumulant quatorze. En plus des 21 points d’Ibaka, Norman Powell a bien fait en inscrivant 20 points au tableau.

Cependant, la deuxième demie des Spurs aura coulé les locaux. Après une première moitié de match silencieuse, l’ancien des Raptors DeMar DeRozan s’est mis en marche et son équipe a tranquillement réduit l’écart avant de le voler à mi-chemin au quatrième quart. Grâce à un apport diversifié de ses coéquipiers, DeMar a mené son équipe vers une fin de match très serrée.

Les Torontois ont répliqué en comblant un retard de neuf points avec trois tirs de trois points consécutifs, ce qui a eu un effet d’électrochoc dans les gradins. Somme toute, le ballon a été placé entre les mains de Pascal Siakam, qui n’a pas été en mesure de concrétiser sur de très bonnes ouvertures. Il était très apparent qu’il revenait d’une blessure et qu’il n’avait pas sa fougue et sa précision habituelle.

Après avoir vu LaMarcus Aldridge rater ses deux lancers francs en fin de match, la marque était de 105-104 pour les Spurs avec quatre secondes au cadran. Nick Nurse n’avait plus de temps d’arrêt et Pascal Siakam a donc été forcé de transporter le ballon jusque dans la zone adverse pour tenter un tir de dernière seconde. L’exécution du dernier jeu a été fortement jugée, considérant que Siakam ne connaissait pas un très bon match et qu’il y avait de plus grandes menaces de l’extérieur sur le terrain.

À son deuxième match en sol torontois depuis sa transaction, DeMar DeRozan a marqué 26 points. Il a encore une fois reçu une longue ovation de la foule.

Il s’agit d’une sixième défaite en dix matchs pour les Raptors, qui n’ont pas été en mesure de gagner deux matchs consécutifs depuis le 22 décembre. Toronto demeure toutefois au quatrième rang de l’Est avec une fiche de 25 victoires et 14 défaites.