Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sekou Doumbouya fleurit plus tôt que prévu

Repêché au 15e rang par les Pistons au dernier encan de la NBA, le Français Sekou Douboumya était plutôt perçu comme un projet à long terme, fidèle à la réputation des joueurs sélectionnés depuis des bassins internationaux.

Né le 23 décembre 2000 et conséquemment âgé de 19 ans, l’ailier est le plus jeune joueur actif de la ligue. Le plan du groupe d’entraîneurs de l’équipe était donc de lui faire passer un maximum de temps dans la G-League, ce qui aurait pour effet de maximiser son développement ; question qu’il soit prêt d’ici quelques années.

La saison des Pistons ne s’est toutefois pas déroulée comme voulu jusqu’à maintenant : opération pour Blake Griffin, blessures pour Luke Kennard et Reggie Jackson, rumeurs de transaction entourant Andre Drummond

Tous des facteurs qui ont permis à Doumbouya d’obtenir sa chance au sein de la rotation de Dwane Casey.

« Spécialement lorsque tu es une recrue, tu dois travailler chaque jour. […] On travaille chaque jour, on est dans le gym chaque jour. »

– Sekou Doumbouya

Reflétant une éthique de travail impeccable, le natif de la Guinée fait partie intégrante du monde du basketball professionnel depuis l’âge de 16 ans. Une telle expérience du milieu lui accorde ainsi une longueur d’avance sur plusieurs autres recrues, qui elles découvrent toujours ce que comprend avoir le statut de pro.

Si on s’attendait à ce qu’il soit un jour un joueur talentueux, on ne pensait pas qu’il aurait la chance de le démontrer aussi tôt.

Lui non plus, d’ailleurs.

Lorsque Dwane Casey a interpellé sa recrue, lui annonçant qu’il ferait son premier départ en carrière contre Kawhi Leonard après seulement 7 matchs dans la ligue, sa réaction témoignait d’un mélange de surprise et de nervosité.

Résultat : Un double de 10 points et 11 rebonds en 27 minutes de jeu. Pas mal pour un premier départ.

S’en suivirent des affrontements directs contre Paul George, LeBron James, Kevin Love, Draymond Green et même Anthony Davis, au cours desquels le jeune forward s’est plutôt bien débrouillé.

À ses 8 dernières rencontres, toutes en tant que titulaire, Doumbouya a en moyenne marqué 14 PTS, capté 5.3 REB, converti 54.4% de ses lancers, et réussi 41.4% de ses tirs à trois points.

Comme quoi le futur est prometteur.

1 – Kyrie croit savoir ce qu’il faut pour gagner:

2 – Chuck n’a pas de pitié pour Draymond:

3 – Les débuts de Zion seront télévisés de façon nationale: