Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rumeur: Jalousie dans les vestiaires des Clippers

Sam Amick et David Aldridge de The Athletic ont rapporté jeudi que tout ne serait pas rose dans le vestiaire des Clippers de Los Angeles. Une investigation en profondeur aurait mis le jour sur un détail inconnu du public chez les joueurs des Clips. Cependant, Patrick Patterson a nié l’existence d’une telle histoire.

Les affirmations des analystes du réseau The Athletic voulaient que certains joueurs anonymes de la formation de Doc Rivers trouvaient que les superstars de l’équipe avaient des traitements de faveur.

Kawhi Leonard et Paul George ont collectivement manqué un total de 30 joutes pour le second club de Los Angeles. Leur charge de travail est surveillée de près et l’organisation fait très attention à ses protégés.

Toutefois, ils seraient peut-être même mieux traités qu’à première vue. Selon le rapport, ils auraient des traitements plus favorables que les autres joueurs, qui seraient moins considérés par l’état-major des Clippers.

Il faut tout-de-même prendre en compte qu’une source extrêmement proche de la troupe des Clips a nié ces informations. Patrick Patterson a déclaré l’histoire de « fausse nouvelle ».

View this post on Instagram

@pdpatt claims fake news! ?

A post shared by League Alerts (@leaguealerts) on

Après tout, personne n’est mieux placé pour connaître les coulisses d’une équipe qu’un de ses joueurs.

Cependant, là où il y a de la fumée, il y a habituellement du feu. De plus, il est normal qu’une concession sportive traite ses meilleurs joueurs avec précautions, surtout lorsqu’elle aspire aux grands honneurs.

Nous en aurons plus sur l’histoire alors qu’elle se développe. Alors que Kawhi Leonard est nommé comme partant au Match des étoiles, il obtient les moyennes de 27 PTS, 7.4 REB et 5 AST par match. Quant à lui, Paul George en fait moins avec des apparitions plus limitées en maintenant les moyennes de 23.5 PTS, 6 REB et 3.7 AST par rencontre.