Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Russell Westbrook trouve son rythme

Les Rockets de Houston (28-16) profitent cette année d’un duo de backcourt étoilé comme on en a rarement vu. Les deux anciens détenteurs du titre de MVP ont toutefois connu plusieurs bas depuis le début du calendrier régulier. Cependant, lorsqu’un des deux guards connaît une passe plus difficile, l’autre comble habituellement le trou laissé par son acolyte. C’est ce qu’à fait Russell Westbrook hier avec une récolte impressionnante de 45 points, soulignée d’un double-double.

Pendant que James Harden essayait tant bien que mal de sortir de sa léthargie qui dure depuis plusieurs rencontres, le Brodie a su prendre la relève en assurant la victoire des siens grâce à une performance efficace. Il mène les siens vers un triomphe de 131-124 devant les Timberwolves du Minnesota (15-30).

En 2020, les partisans de la NBA sont rendus habitués d’associer Westbrook au mot inefficacité. Il va sans dire que c’est aussi le cas pour James Harden. C’était donc nécessaire de souligner que le point guard de Houston a converti 16 de ses 27 tirs hier en ne tentant aucun tir de l’extérieur… pas un seul 3 points.

Semblerait-il que le meneur aurait compris que le lancer périphérique ne figure plus parmi ses armes les plus sûres, lui qui tire de l’arche à 23.5% cette saison. Si cette adaptation se poursuit, les Rockets pourraient vraiment frapper la bonne note, eux qui cherchent toujours la formule parfaite pour allier le jeu de leurs deux superstars.

Avec une moyenne de points de 25.8 combinée avec 8.1 rebonds et 7.4 passes décisives, Russ est probablement le meilleur coéquipier à s’unir avec The Beard à Houston.

James a réellement vécu une soirée laborieuse face aux T-Wolves. Il a rempli la fiche des statistiques avec seulement 12 PTS, 4 REB et 5 AST en 35 minutes de jeu. Il a loupé 10 de ses 13 lancés au panier, incluant 0/6 du triplé. L’autre moitié du binôme obtient, quant à lui, les moyennes suivantes au courant des 10 derniers matchs : 31.9 PTS, 8.5 REB 8.5 AST 2 STL et une cote de réussite de 53%.

Malgré la séquence adéquate de Westbrook, il peine à trouver l’anneau de l’extérieur aussi, trouvant la majorité de ses paniers dans la clé. James Harden continue de rater un nombre extravagant de tirs depuis le début du mois de janvier ce qui fait de la paire l’une des plus inefficaces de l’histoire au fil de cette période.

La clé du succès pour l’équipe n’aura pas le choix de venir par le biais de l’adaptation, et elle doit provenir non seulement de James et Russ, mais aussi de Mike D’Antoni, l’entraîneur-chef. Son style de jeu offensif repose sur les épaules des ses vedettes et ce type de basketball n’en est pas un qui sait produire des championnats.

Plusieurs tirs de moindre qualité devront être sacrifiés et les deux athlètes arrières des Rockets devront se concentrer sur leurs forces comme le veut le système des Spurs de San Antonio. Présentement au 6ème rang de l’association de l’Ouest, la franchise texane aura du pain sur la planche afin d’être en position confortable une fois les séries éliminatoires à notre porte.

1 – Dinwiddie retourne au banc :

2 – On se souviendra de son horrible blessure au doigt :

3 – On souhaite un retour sans coquille au jeune Canadien :

4 – Nerlens Noel ne sera pas de la partie pour OKC :