Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Giannis espère vivre le «syndrôme VanVleet» après être devenu papa

Lors des dernières séries qui ont mené au championnat des Raptors de Toronto, Fred VanVleet est devenu papa. En plein milieu de la série contre les Bucks de Milwaukee, le point guard réserviste de l’équipe a vu sa dulcinée donner naissance à Fred Jr. La naissance de son fils l’aura motivé à se donner davantage et sa production a tout simplement explosée le match qui a suivi l’événement. Son fils lui a en quelque sorte offert un super pouvoir qui lui a permis de devenir un joueur extrêmement important lors des derniers matchs de son équipe. Giannis Antetokounmpo a été le premier à y goûter, éliminer en Finale de l’Est par VanVleet et les Raptors.

Maintenant, Giannis est devenu papa. Sa femme a donné naissance à Liam Charles Antetokounmpo et la paternel s’est absenté du parquet pour s’occuper de son fiston.

En entrevue, le MVP en titre de la NBA a blagué qu’il espérait pouvoir commencer à réussir tous ses tirs, un peu comme VanVleet lors des dernières séries. Il faut croire que ce syndrôme sera éventuellement reconnu partout dans la NBA : Steady Freddy était passé d’un joueur un peu absent à un homme qui a reçu un vote pour le titre de Finals MVP.

Giannis a annoncé la naissance de son fils lundi.

Surveillez ces performances. Bien qu’il est loufoque de croire au phénomène, il y a une partie bien réelle du cerveau humain qui peut faire en sorte qu’un homme est plus performant dans son travail après la naissance d’un enfant.