Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

LeBron s’impose contre Zion et fait taire les critiques

Pour la deuxième fois moins d’une semaine, deux des gros noms du basketball faisaient face à face sur un terrain de la NBA. Après que Zion et les Pelicans aient visité LeBron et les Lakers à Los Angeles, c’est en Nouvelle-Orléans que les deux camps se sont affrontés, dimanche.

Les deux principaux intéressés ont tous les deux connu d’excellents matchs, mais c’est au final le triple-double du King qui a permis à la troupe de Frank Vogel de l’emporter par la marque de 122-114.

Les 34 PTS, 12 REB et 13 AST amassés par LeBron marquent par ailleurs son 21e triple-double en carrière dans l’uniforme des Lakers, ce qui le place au troisième rang de la franchise à ce chapitre.

Sans oublier que malgré la défaite, le premier choix au dernier repêchage a inscrit 35 points en convertissant 12 de ses 16 tentatives, y ajoutant 7 rebonds captés. Il s’agit du troisième match de plus de 30 points du jeune power forward, qui n’en a joué que 15 jusqu’à maintenant.

Après la rencontre, le quadruple MVP avait quelques mots à adresser à ses rétracteurs :

Plusieurs personnes ont douté de son esprit compétitif parce qu’il échange souvent quelques conversations avec ses adversaires. Selon lui, ça ne fait aucune différence. En fait, la citation suivante mérite qu’on ne la traduise pas :

« They can kiss my ass… with a smile too. »

– LeBron James, envers ceux qui doutent de lui

Et il est totalement en droit de dire quelque chose de la sorte, lui qui présente d’absurdes moyennes de 25.3 PTS, 7.7 REB et 10.6 AST à sa 17e saison dans la ligue, ce qui est complètement inpensable.

À 35 ans, il semble ne pas avoir vieilli d’une chandelle et paraît immortel.

1 – Bradley Beal marque l’histoire des Wizards :

2 – La ligue est entre de bonnes mains :

3 – Le classement après 19 semaines :