Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joel Embiid est passé tout près de jouer pour les Cavaliers

The Process n’aurait pas eu lieu si Joel Embiid avait été choisi par les Cavaliers au premier rang du repêchage de 2014. C’est ce qui était censé se passer, jusqu’à tant qu’Embiid se blesse peu avant le jour de sélection. 

Voici un résumé d’un extrait du livre Tanking to the Top: The Philadelphia 76ers and the Most Audacious Process in the History of Professional Sports écrit par Yaron Weitzman.

Deux semaines avant le repêchage, Joel Embiid est venu s’entrainer devant l’état major des Cavaliers. Le nouveau directeur général de l’équipe, David Griffin, était grandement épaté par la force et le travail dans la clé du jeune Camerounais. Embiid l’a encore plus impressionné lorsqu’il a enfilé sept tirs à trois points de suite, alors qu’il mesure 7’1″.

Le choix de Griffin était fait. Il allait prendre le centre de Kansas au premier rang. Le lendemain matin de cette rencontre, Embiid souffrait d’une blessure au pied et ne pouvait pas marcher. Une semaine auparavant, Bismack Biyombo avait atterri sur son pied. Embiid était alors en grande douleur.

Cleveland voulait un joueur qui pouvait les aider dans l’immédiat et ne pouvait pas prendre le risque de repêcher Embiid. Les Cavs ont donc choisi son coéquipier à Kansas Andrew Wiggins, qu’ils ont par la suite échangé pour Kevin Love aux Timberwolves.

Les 76ers ont pu alors repêcher le centre au 3e rang.

Avec le recul, c’était surement une bonne décision de la part des Cavaliers, car Embiid a raté les saisons 2014-2015 et 2015-2016. Il n’aurait donc pas pu aider l’équipe menée par LeBron James à se rendre en finale. Et est-ce que les Wolves auraient accepté d’échanger Love pour un joueur blessé? Je ne crois pas.

1- Il se peut qu’il n’y ait pas d’entrainement devant les équipes pour le repêchage cette année.