Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Portrait d’espoir : Anthony Edwards quitte la NCAA et vise le 1er rang du repêchage

L’espoir de premier plan Anthony Edwards a ouvert le bal en officialisant son départ de la NCAA. Le shooting guard de Georgia est perçu comme le favori pour être sélectionné au 1er rang du prochain repêchage de la NBA.

Nombreux sont ceux qui attendent impatiemment l’arrivée d’Anthony Edwards dans la NBA, avec raison. Le dynamique shooting guard était une véritable étoile au niveau AAU (moins de 15 ans) et ses succès se sont poursuivis au High School, où il a mené Holy Spirit vers un championnat. Le jeune All-American a ensuite démontré sa loyauté envers son état d’origine en tournant le dos à Kentucky, Kansas et North Carolina au profit de Georgia, où il aura été nommé sur la deuxième équipe d’étoile de la conférence SEC.

Après une carrière amateur bien décorée, Edwards est maintenant prêt à faire le saut chez les professionnels.

À première vue, l’athlétique garde de 6 pieds 5 pouces semble avoir été construit dans un laboratoire. Le jeune freshman a toutefois mis du temps à apprendre comment utiliser son profil physique dans la NCAA pour une raison qui n’est pas tout à fait problématique : ses prouesses du périmètre. En effet, comme on peut le constater dans les deux vidéos ci-dessous, Edwards a une habileté spéciale à garder les joueurs défensifs sur les talons avant de les faire payer avec sa motion rapide et son haut point de dégaine (release) :

Que ce soit une question de confiance ou de conseils de ses entraîneurs, Edwards a finalement su réunir les pièces du casse-tête au fil de la saison, retrouvant l’agressivité qui le rendait un des slashers les plus dangereux au niveau High School. Tel que mis en évidence dans les trois séquences suivantes, le shooting guard de Georgia a compris que le respect de ses adversaires pour son tir du périmètre ouvrirait une tonne d’opportunités pour maximiser ses capacités athlétiques :

Pour terminer avec un aspect plus subjectif, l’attitude du jeune Edwards est une partie importante de son évaluation. Certains adoreront sa confiance contagieuse alors que d’autres le qualifieront peut-être d’arrogant mais, chose certaine, le jeune de 18 ans ne manque pas de personnalité :

Avec une fiche statistique de 19.1 PTS, 5.2 REB et 1.3 STL par match, Anthony Edwards arrive dans la NBA avec un plafond très élevé et son plancher est loin d’être bas vu sa capacité à contribuer comme 3 and D. Bref, la saison désastreuse des Warriors pourrait s’avérer un cadeau du ciel si la formation de Golden State devait gagner la loterie et mettre la main sur le 1er choix du repêchage.