Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Kyrie Irving et Kevin Durant à la recherche de changement

Brian Windhorst d’ESPN a recueilli quelques informations intéressantes au sujet du futur des Nets de Brooklyn, plus précisément du meneur Kyrie Irving et de son acolyte Kevin Durant. Bien que les deux hommes n’ont pas joué une seule minute de basketball ensemble sur le parquet, ils auraient déjà quelques idées afin d’assurer le succès de l’équipe lorsque la pause de la COVID-19 sera finalement arrivée à terme.

Même s’il n’a participé qu’à 20 matchs cette année pour sa nouvelle équipe, le point guard étoile des Nets a pu offrir aux fans plusieurs moments et jeux incroyables. Assez pour faire saliver les partisans des Nets à l’idée d’un duo Kyrie/Durant en santé, ce qui devrait normalement arriver pour le lancement de la prochaine campagne. Nous nous souviendrons que KD réhabilite une déchirure au tendon d’Achilles subie lors des finales de 2019.

Même si une telle combinaison semble assurément être synonyme de succès, semblerait-il que les deux superstars cherchent à appuyer ce binôme davantage. Peut-être même avec une « troisième étoile », selon les informations réunies par Brian Windhorst.

Si ce vœu se voyait être exhaussé, l’acquisition devra probablement être faite par le biais d’échange. C’est encore plus vrai si l’on considère les points suivants.

  • L’organisation brooklynoise doit payer 6 des ses hommes des salaires annuels de plus de 10 millions de dollars américains jusqu’en 2022, puis 5 jusqu’en 2023 : Kevin Durant, Kyrie Irving, Taurean Prince, Caris LeVert, Spencer Dinwiddie et DeAndre Jordan.
  • Irving et Durant demandent plus de 30M$ par année chacun jusqu’en 2023, année où Kyrie recevra 36,5M$ et KD 42,8M$.
  • Le contrat de Jarret Allen (6,29M$ garantis pour 2019-2020 et 2020-2021) arrive à échéance à la fin de la prochaine saison, il voudra paraffiner une entente lucrative lui-aussi.
  • Avec les revenus perdus par la NBA et ses franchises suite aux répercussions de la COVID-19, le cap salarial connaîtra une baisse significative, reste à savoir de combien de millions. Difficile de s’entendre avec un joueur vedette sur le marché des joueurs autonomes dans ces circonstances.
  • Ce marché des joueurs autonomes, justement, compte un nombre limité de joueurs d’impact. 2020 représente l’une des classes d’agents libres les plus minces depuis longtemps.
  • Finalement, il y a déjà deux personnalités fortes dans les vestiaires du club. C’est même la raison pourquoi Kenny Atkinson a décidé de faire ses valises…

Sean Marks le directeur-général de la concession new-yorkaise et son état-major auront du pain sur la planche s’ils veulent répondre à cette demande supposément proposée par son duo d’All-Star. Un échange serait à l’horizon, et DeAndre Jordan, Caris LeVert, Spencer Dinwiddie ou Jarrett Allen risqueraient d’y passer.

Néanmoins, il est pertinent de se demander si une transaction pour former un Big Three en vaut même la peine. Le Slim Reaper, qui portera le numéro 7 chez les Nets, pourra agir comme la star principale de la formation alors que Uncle Drew peut mener la charge et le complémenter avec ses habiletés de point guard innées.

Pendant ce temps, les pièces complémentaires peuvent remplir leur rôle avec une grande efficacité, il ne suffit que d’un peu de chimie et on a une machine bien huilée à Brooklyn. Taurean Prince, Caris LeVert, Garrett Temple et Wilson Chandler sont des options exceptionnelles à l’aile et au guard, pouvant évoluer sur la première ou seconde unité. De son côté, Spencer Dinwiddie sait prendre la relève au poste de meneur de jeu à merveille, lorsqu’Irving est sur les lignes de côté. N’oublions pas que Dinwiddie est l’un des meilleurs point guards en sortie de banc de tout le circuit.

De plus, la peinture est sécurisée pour la troupe à Jacque Vaughn qui bénéficie de deux présences de taille sous l’anneau, en DeAndre Jordan et le jeune Jarrett Allen. La combinaison de ces noms offre à l’entraîneur-chef de l’équipe une foule de possibilités lorsque vient le temps d’envoyer ses formations sur le terrain.

Et le chef d’orchestre?

Toutefois, ce même entraîneur-chef pourrait aussi ne plus représenter la concession du Barclay’s Center, très bientôt. Selon Windhorst, une autre demande émise par Kyrie et KD aurait été d’obtenir un nouveau capitaine de navire, après le récent départ de Kenny Atkinson. Ce dernier avait été l’entraîneur-chef des Nets depuis 2016 et l’identité de la troupe a longtemps passé par lui.

Après une débâcle apparente chez les Nets, Atkinson et ses supérieurs en seraient venus à la conclusion que c’était mieux pour les deux camps s’ils empruntaient des chemins opposés. Par la suite, Jacque Vaughn est venu remplir le rôle de coach pour un grand total de 0 joutes. Nous avons conséquemment appris que l’entraîneur Atkinson ne voulait pas devoir faire affaire avec les personnalités extravagantes (parfois toxiques) de Kyrie Irving et Kevin Durant.

Ces derniers auraient l’intention de jouer pour un « coach à gros nom » comme Tyronn Lue, présentement entraîneur-adjoint chez les Clippers. C’est bien dommage pour Vaughn qui n’aura pas eu la chance de mener son propre bateau pour faire ses preuves, mais cette nouvelle n’est pas très surprenante. Le numéro 11 des Nets a eu du succès avec Lue auparavant, remportant le championnat de 2016 sous son aile.

Reste maintenant à voir si Sean Marks se pliera aux demandes de ses protégés. Une chose est sûre, sortez votre popcorn parce que les 3 prochaines années seront bien intéressantes à observer à Brooklyn. Ça risque d’y être très mouvementée et l’expérience Irving/Durant nous réservera fort probablement plus d’une surprise.