Prise 2 : le repêchage de 2018 revu et corrigé

Près de deux ans après le repêchage de 2018, il est assez évident que cette cuvée passera à l’histoire pour les bonnes raisons. Est-il trop tôt pour évaluer les DeAndre Ayton et Marvin Bagley de cet encan? Probablement. Mais chose certaine, ces deux joueurs ne seraient pas les premiers sélectionnés si le repêchage était à refaire. Voici donc de quoi la loterie du repêchage de 2018 pourrait avoir l’air en la revisitant.

1. Luka Doncic (Suns)

Les Suns se mordront longtemps les doigts d’avoir ignoré Luka Doncic. Le jeune Slovène s’impose déjà parmi les joueurs étoiles du circuit et a le potentiel de devenir le meilleur de sa génération.

Qui sait où les Suns se situeraient dans l’état des forces si la formation de l’Arizona comptait sur un duo Doncic-Booker?

Image : USA TODAY Sports

2. Trae Young (Kings)

Difficile de blâmer les Kings pour avoir sélectionné Marvin Bagley, que plusieurs considéraient comme le joueur le plus talentueux de sa cuvée. Ceci dit, le début de carrière de Bagley est un véritable fiasco jusqu’à maintenant et la formation de Sacramento aimerait bien pouvoir corriger son erreur en ajoutant l’excitant Trae Young à son alignement.

Young a fait mentir ses détracteurs lors de ses deux premières saisons en démontrant qu’il est beaucoup plus qu’un simple tireur d’élite. À moins d’une surprise, le jeune guard restera le deuxième meilleur joueur de cette cuvée.

Image : Getty Images

3. Shai Gilgeous-Alexander (Hawks)

Il s’agit d’un scénario défavorable pour les Hawks, qui peuvent ni prendre Doncic comme ils le pouvaient en 2018 ni conserver la sélection originale de leur joueur de concession, Trae Young. Connaissant l’affinité du directeur général Travis Schlenk pour les guards, le choix du surprenant Shai Gilgeous-Alexander n’est pas un mauvais prix de consolation.

Le Canadien s’est avéré une des plus belles surprises du repêchage de 2018, une surprise que même son équipe d’origine (Clippers) n’avait pas vu venir. En effet, Gilgeous-Alexander a explosé cette saison à Oklahoma City et semble voué à un très bel avenir.

Image : Getty Images

4. DeAndre Ayton (Grizzlies)

Ayton peine à rester sur le terrain jusqu’à maintenant dans sa carrière. Le jeune joueur de centre n’a pas été épargné par les blessures lors de sa saison recrue et une suspension l’a tenu à l’écart des 25 premiers matchs cette année.

Néanmoins, Ayton a été productif lorsqu’en uniforme. Son talent est encore aussi évident et même si les Grizzlies sont satisfaits avec la sélection de Jaren Jackson Jr., difficile de laisser passer l’un des talents uniques de cette cuvée.

Image : Getty Images

5. Jaren Jackson Jr. (Mavericks)

Les Mavericks étaient les grands gagnants du repêchage de 2018. Luka Doncic est devenu l’identité de l’organisation et le fait de proposer un scénario alternatif est très, très étrange.

Bien qu’il ne comble pas la soustraction de Doncic dans l’alignement des Mavericks, Jaren Jackson Jr. est l’espoir le plus talentueux parmi les joueurs disponibles. JJJ connaît un bon début de carrière pour un joueur que plusieurs croyaient être un projet de développement et même s’il est dommage de le séparer de Ja Morant dans ce scénario, Jackson n’a rien à envier aux autres big men de la cuvée 2018.

Image : Associated Press

6. Collin Sexton (Magic)

Plusieurs formations ont fait erreur lors de l’encan de 2018, mais la sélection de Mo Bamba est possiblement la pire des gaffes. En effet, Bamba a plus fait parlé pour la chanson portant son nom que pour ses performances sur le terrain, avec raison.

La formation d’Orlando aimerait certainement corriger cette erreur en ajoutant l’un des meilleurs marqueurs de cette cuvée : Collin Sexton des Cavaliers. Le rapide guard a rebondi cette année après une saison recrue difficile et tout indique que Sexton deviendra amplement meilleur que n’importe quel guard figurant sur l’alignement actuel du Magic.

Image : Getty Images

7. Wendell Carter Jr. (Bulls)

Les Bulls n’ont peut-être pas trouvé un joueur de concession dans ce repêchage, mais ils ne changeraient probablement pas la sélection de Wendell Carter Jr. pour autant.

Le produit de l’Université Duke a subi quelques blessures depuis le début de sa jeune carrière et sa contribution sur le terrain a manqué aux Bulls en son absence. En effet, la formation de Chicago déborde de guards et manque de leadership. Carter Jr. est un joueur physique avec une attitude de gagnant, c’est pourquoi il est une pièce importante de la reconstruction.

Image : USA TODAY Sports

8. Devonte’ Graham (Cavaliers)

Devonte’ Graham multiplie son salaire annuel par quatre dans ce scénario alors que le choix de 2e tour des Hornets se retrouve dans le top 10, avec raison. Graham a surpris la planète basketball cette année en s’imposant parmi les meilleurs tireurs d’élite du circuit.

Bien que le style de jeu de Graham soit très différent de celui de Sexton, le shooting guard serait un bien meilleur fit dans cet alignement qui manque de tireurs.

Image : Getty Images

9. Marvin Bagley (Knicks)

Tel que mentionné au préalable, peu sont ceux qui auraient pu prédire un début de carrière aussi difficile pour le phénomène de Duke Marvin Bagley.

Bien que ses difficultés à Sacramento soient difficiles à ignorer, Bagley demeure un jeune joueur débordant de talent. À seulement 21 ans, le power forward a amplement le temps de faire regretter tous ceux qui sont prêts à jeter la serviette.

Image : Associated Press

10. Kevin Huerter (76ers)

Les 76ers avaient échangé cette sélection aux Suns pour repêcher Zhaire Smith au 16e rang, une décision qui n’a rien rapporté jusqu’à maintenant.

Est-ce que Kevin Huerter est parmi les dix meilleurs joueurs de cette cuvée? Probablement pas, mais le spécialiste du tir à trois points serait la pièce que les 76ers n’ont jamais réussi à trouver pour encadrer Ben Simmons.

Image : Getty Images

11. Miles Bridges (Hornets)

Tout comme les Bulls, les Hornets n’ont peut-être pas frappé le gros lot mais sont tout de même amplement satisfaits avec la sélection du spectaculaire Miles Bridges. Le dynamique small forward est un des favoris de la foule à Charlotte et sa production est très respectable pour un joueur dont le tir est encore à travailler. Si Bridges peut améliorer cette facette de son jeu, il sera assurément parmi les meilleurs joueurs de cette classe.

Image : USA TODAY Sports

12. Landry Shamet (Clippers)

Après avoir été repêché au 26e rang par les 76ers en 2018, Landry Shamet a fini par trouver son chemin vers Los Angeles dans la transaction impliquant Tobias Harris. Moins d’un an plus tard, Shamet était parmi les seuls intouchables des Clippers à la date limite des transactions. Le shooting guard semble avoir trouvé sa niche, ce qui aurait pu être concrétisé en 2018.

Image : USA TODAY Sports

13. Mitchell Robinson (Clippers)

Tout comme Graham, Mitchell Robinson passe du 2e tour à la loterie dans ce scénario. Le joueur de centre des Knicks avait pris la décision de s’entraîner pour le repêchage plutôt que de jouer au niveau universitaire, arrivant dans la NBA avec plusieurs points d’interrogation. Robinson a toutefois rappelé à tout le monde pourquoi il était parmi les jeunes joueurs les plus dominants au niveau High School et son apport physique serait parfait pour combler la légère lacune au centre des Clippers.

Image : Getty Images

14. Kevin Knox (Nuggets)

Les Nuggets ont pris une chance en misant sur le talent de Michael Porter Jr. malgré son historique de blessures inquiétante. L’histoire n’a pas changé près de deux ans plus tard alors que MPJ est encore parmi les meilleurs jeunes talents du circuit… lors de ses rares présences sur le terrain.

Dans ce scénario, les Nuggets misent sur un autre joueur qui peine à atteindre son plein potentiel, mais pour d’autres raisons. Contrairement à Porter Jr. et ses 48 parties jouées en deux saison, Knox est rapidement devenu un partant à New York mais n’a pas su développer sa confiance dans cette organisation instable. L’ancien de Kentucky serait un excellent fit aux côtés de Nikola Jokic et Jamal Murray et ce changement de décor pourrait faire renaître le joueur que plusieurs percevaient comme un vol des Knicks au 8e rang.

Image : Associated Press

Les oubliés

Mohamed Bamba, Mikal Bridges, Jerome Robinson et Michael Porter Jr. sont les joueurs qui glissent en dehors de la loterie dans le scénario de cet exercice. L’espoir n’est pas tout à fait éteint dans les cas de Bamba et Porter puisque leur début de carrière a été marqué par les blessures, mais il est de plus en plus évident que ces quatre jeunes n’atteindront pas le niveau de joueur étoile.

Default image
Manuel Villeneuve
Diplômé de l'Université de Sherbrooke et adepte de statistiques avancées, Manuel souhaite partager sa passion du sport ainsi que son amour pour la rédaction à travers des textes soignés et approfondis.

Attitude Football Attitude Football