Cinq meilleures équipes dans cinq ans

Le futur est difficile à prédire, surtout dans la NBA, alors que chaque saison est plus imprévisible que la précédente. Aujourd’hui, AlleyOop Québec tente de répertorier les cinq meilleures franchises dans cinq ans, donc en 2025. Nous ne pouvons vous garantir la perfection de cette liste, mais chaque sélection tient sur une base logique.

Pelicans de la Nouvelle-Orléans

Cette équipe se trouve à être celle qui a le plus de potentiel d’entre toutes. Cette saison, nous avons pu assister à l’émergence de Brandon Ingram avec sa nouvelle équipe, lui qui se qualifie certainement pour une nomination au titre de Joueur s’étant le plus amélioré. Ingram n’aura que 27 ans en 2025 et sera assurément un marqueur de près de 25 points par match, une vraie arme offensive.

Conjuguez cela avec un point guard au jeu défensif impeccable, une vision de élite et un tir qui ne cesse de s’améliorer. Lonzo Ball sera aussi dans les meilleures années de sa carrière et aura probablement corrigé ses défauts offensifs sur le parquet.

Finalement, comment oublier Zion Williamson qui n’aura que 24 ans?L’athlète surhumain fera déjà partie d’une classe à part de la ligue et se portera comme un des meilleurs joueurs de celle-ci si les blessures ne le rattrapent pas. Il y aura aussi le développement de Jaxson Hayes à surveiller. Quoique son début de carrière n’est pas un indicateur direct de ce qu’il pourrait rapporter à son équipe d’ici 5 ans, il est un excellent défenseur d’anneau ayant démontré de belles choses au niveau universitaire américain avec Texas.

Si tout se déroule comme prévu, les quatre noms énumérés ci-dessus seront les pièces maîtresses de l’alignement partant de la Nouvelle-Orléans. Cette formation représenterait une menace que l’organisation n’a peut-être jamais envoyer sur le terrain auparavant, pour entourer Anthony Davis. Les jeunes des Pels représentent donc une chance en or de rattraper le temps perdu lors du séjour de AD.

Nuggets de Denver

La combinaison meneur-centre des Nuggets est bonne pour encore plusieurs années à venir. Nikola Jokic et Jamal Murray feront partie des meilleurs duos de la NBA, comme c’est déjà le cas. Ajoutons l’éclosion de Michael Porter Jr. à la recette et Denver pourrait représenter le meilleur noyau de jeunes dans la conférence de l’Ouest. Déjà là, on parle d’une formation courant la chance de compter sur trois joueurs All-Star, dont l’un des deux meilleurs centres de la ligue en Jokic.

Un facteur X plutôt intéressant se trouve à être Bol Bol. Sa taille est un avantage sur le terrain mais en dehors, il est propice à plusieurs blessures qui pourraient affecter sa carrière. Si on enlève cette composante de l’équation, les Nuggets se trouvent avec une recette gagnante pour le futur.

Hawks d’Atlanta

S’il peut améliorer sa défensive, même si elle ne devient que passable, Trae Young pourrait se trouver à être le meilleur meneur de jeu de la NBA dans cinq ans. Son talent offensif est indéniable, autant son tir que son aptitude à lire le jeu, il récolte déjà les moyennes de 29.6 points et 9.3 passes par match à sa deuxième saison, en tirant du périmètre à 36.1%.

De plus, les Hawks connaissent une autre mauvaise saison, ce qui se traduit en un autre très bon choix au repêchage. Peu importe la direction qu’ils prennent avec ce choix, il fera partie d’une beau projet entourant Trae Young (21 ans), Kevin Huerter (21 ans), Bruno Fernando (21 ans), De’Andre Hunter (22 ans), John Collins (22 ans) et Cam Reddish (20 ans). Nous pouvons aussi ajouter Clint Capela (24 ans) à cette liste, il sera toujours un bon pivot défensif qui, grâce aux passes de Trae Young, peut aussi avoir un impact énorme sur l’offensive.

En 2025, cette équipe sera arrivée au terme de son développement et devrait être prête à dominer la conférence de l’Est.

Grizzlies de Memphis

Ayant déjà les pièces pour terminer le puzzle, les Grizzlies de Memphis n’ont plus qu’à attendre la fin du développement de leurs joueurs pour voir le vrai potentiel de la formation. Ja Morant, Jaren Jacskson Jr et Brandon Clarke sont les prochaines vedettes de cette équipe, dans l’ère « post-Mike Conley/Marc Gasol ».

Ja Morant, tout comme Trae Young, a toutes les chances de l’univers de devenir le prochain meneur de jeu #1 du circuit après Stephen Curry. Déjà là, Ja a déjà fait ses preuves et que dire de JJJ qui pourrait bientôt devenir une étoile des deux côtés du terrain.

Avec de bons joueurs de soutien comme Justise Winslow (24 ans), De’Anthony Melton (21 ans) et de l’argent à dépenser aux cours des prochains étés pour les joueurs autonomes, Les Grizzlies deviendront certainement une force à ne pas sous-estimer.

Celtics de Boston

Étant déjà une des meilleurs organisations de la conférence de l’Est, les Celtics n’ont rien à craindre pour le futur à moyen terme. Jayson Tatum n’aura que 27 ans et sera possiblement un joueur élite figurant parmi le top 5 ou 10 de la ligue. Jaylen Brown quant à lui sera rendu à 28 ans et très certainement une star.

Boston est un gros marché qui a démontré dans le passé que les gros changements d’effectif avec le futur comme priorité ne font pas peur à son directeur général Danny Ainge. Nous pouvons prendre comme exemple l’échange avec les Nets en 2013 leur rapportant 3 choix de première ronde. De plus, Brad Stevens portera toujours le chapeau d’un des meilleurs entraîneurs-chefs de la NBA, menant sa troupe avec encore plus d’expérience. Les Celtics sont entre de bonnes mains et ont déjà leurs joueurs étoiles d’établis pour plusieurs années.

Image par défaut
AlleyOop360
Publications: 135