Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lauri Markannen voudrait quitter Chicago s’il n’y a pas de changement

Selon le rapport de Joe Cowley, un journaliste du Chicago Sun Times qui suit l’évolution des Bulls de Chicago de très près, Lauri Markannen ne serait pas content dans son habitat actuel, sous Jim Boylen.

Des sources ont informé le Sun Times que la recherche d’un nouveau directeur général pour mener les opérations de la franchise se serait dirigée vers les bureaux du Heat de Miami. De plus, Cowley nous confirme que Miami est vu comme l’exemple à suivre quand il est question d’état-major. En effet, Pat Reiley et compagnie y font un excellent travail depuis plusieurs années.

Toutefois, Joe Cowley nous a aussi dévoilé une information importante en complétant son travail. Selon les bruits qu’il a entendu ainsi que tout ce qu’il a observé autour des vestiaires des Bulls depuis que Markannen y est arrivé en 2017, le joueur avant ne serait pas heureux dans la Windy City

« […] le big-man de troisième année Lauri Markkanen était un campeur mécontent avant même que le coronavirus ne mette la NBA en hiatus. Assez mécontent pour causer son départ, si la direction prise par l’organisation ne changeait pas. »

– Joe Cowley

Lauri en aurait donc déjà ras-le-bol des saisons perdantes consécutives, qui sont chose commune depuis son arrivée dans l’état de l’Illinois. Le power forward natif de la Finlande a beau être une pièce très importante du futur de la franchise, il est peut-être un peu à blâmer aussi pour les déboires de son équipe, 11ème dans l’Est avant la fermeture du circuit.

Le gaillard de 7 pieds a connu une campagne peu fructueuse avant que la NBA ne prenne de pause, comparativement à ses deux saisons précédentes. Il marquait 4 points de moins que l’an dernier (de 18.7 à 14.7), 2.7 rebonds de moins (de 9 à 6.3) et tirait de l’arche à 34% au lieu de 36%. Pourtant, Lauri n’était sur le terrain que pour environ 3 minutes de moins qu’en 2018-2019.

Peu importe ce qui adviendra de l’état-major de la concession, le prochain directeur général devra songer fortement à ce qu’il fera de Lauri Markkanen, un power forward avec du potentiel d’étoile dans la NBA.

Pouvant agir comme tireur d’élite ou comme un présence offensive près de l’anneau, plusieurs franchises voudraient se procurer les services du numéro 24 des Bulls. Mais peu importe sa valeur, nous savons que la franchise est en mode reconstruction depuis que Jimmy Butler a quitté le bateau.

Le Finladais faisait d’ailleurs partie de cette transaction qui a vu Jimmy se rendre au Minnesota pour un peu plus d’une misérable saison. Depuis, peu de changements concrets ont été faits pour rediriger le navire des Bulls dans la bonne direction.

Le congédiement de Fred Hoiberg et la sélection de Coby White au repêchage représentent l’ensemble des transformations d’importance apportées au club. Est-ce qu’un changement de directeur aura le poids nécessaire pour faire changer d’avis à Markkanen? Ou faudra-t-il que la remaniement de l’équipe qui dure depuis 2017 soit redémarré… à nouveau?

Peut-être qu’un noyau qui entoure Zach Lavine est condamné à mort et que d’y ajouter des jeunes espoirs de milieu de premier tour à chaque année ne pourra rien y changer. Ou peut-être que l’organisation devrait continuer de s’armer de patience en laissant fleurir Coby White (20 ans), Wendell Carter Jr. (20 ans) et Daniel Gafford (21 ans), sans oublier Markkanen (22 ans). N’oublions pas non plus que Zach LaVine est âgé de 25 ans, Kris Dunn de 26 ans, Otto Porter de 26 ans et Tomas Satoransky de 28 ans.

Dans tous les cas, il semblerait que si le tireur d’élite européen fait partie des plans futurs des Bulls de Chicago, ils devront songer à faire des modifications à l’effectif. Nous verrons bien comment le prochain DG jouera ses cartes.