Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La persévérance de Shaun Livingston

Il y a 13 ans aujourd’hui, Shaun Livingston vivait possiblement le pire moment de sa carrière. Il subira le 12 avril 2007 une chirurgie pour son ACL, MCL et PCL. Suite à celle-ci, des doutes face à sa capacité de marcher et de retourner au jeu émanaient de la communauté basketball. Le reste fait désormais partie de l’histoire. 

Livingston est un synonyme de persévérance depuis bien longtemps. Sélectionné au 4e rang lors du repêchage de 2004, le jeune tout droit sorti de l’école secondaire ne savait pas ce qu’il l’attendait quelques années plus tard.

C’est en 2007 qu’il subira sa blessure qui devait terminer sa carrière. C’est en tentant un lay-up qu’il retombera d’une façon peu orthodoxe sur le sol, menant à plusieurs mois d’absence, voire une obligation d’arrêter le basketball. Livingston en aura décidé autrement. 

À un certain point, les médecins pensaient à l’amputation dans son cas, mais c’est 20 mois plus tard qu’il retournera au jeu avec le Heat de Miami, défiant les probabilités d’un éventuel retour dans la ligue.

Il passera par Oklahoma City, Washington, Charlotte, Cleveland et Brooklyn avant de finalement trouver sa niche avec les Warriors de Golden State en 2014. Il évoluera durant 5 saisons avec cette équipe, possiblement les meilleures années de la franchise. Il fera partie de la recette gagnante qui apportera 3 titres en 4 ans en Californie, notamment en étant l’un des joueurs les plus importants de la rotation de Steve Kerr.

En carrière, le natif de l’Illinois aura disputé pas moins de 833 matchs dans la NBA, terminant sa carrière avec ce que peu de joueurs peuvent se vanter : 3 championnats de la NBA. 

1 – Olivier Primeau souhaite l’arrivée de la NBA à Montréal :