Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sabrina Ionescu, phénomène du basketball féminin

Après un incroyable passage de quatre avec l’université de l’Oregon, voilà que Sabrina Ionescu a fait son entrée fracassante chez les pros, étant sélectionnée au premier rang du repêchage de la WNBA, samedi soir.

Ionescu, une point guard âgée de 22 ans, est presque universellement perçue comme le prochain visage du basketball féminin en raison de ses exploits exceptionnels au niveau collégial.

Elle se joindra au Liberty de New York après être devenue la toute première personne, divisions maculine et féminine confondues, a produire au moins 2 000 points, 1 000 rebonds et 1 000 passes décisives au cours de sa carrière dans la première division de la NCAA.

Le Liberty a terminé la saison 2019 avec une fiche de 10 victoires contre 24 défaites, ce qui lui a valu le onzième et avant-dernier rang du classement général de l’association.

Devenir la première joueuse sélectionnée à l’encan de samedi n’a semblé lui suffire, elle qui a signé une entente pluriannuelle avec la compagnie Nike quelques heures après.

Comme si cela ne suffisait pas, l’entièreté des stocks de son jersey officiel avec New York ont été épuisés une heure après avoir été mis en ligne. Jamais (ou presque) auparavant une star du basketball féminin n’a été aussi populaire qu’elle.

Présentant des moyennes de 18.0 PTS, 7.3 REB, 7.7 AST et 1.5 STL sur d’excellents taux de réussite (45.5 FG%, 42.2 3PT%, 85.1 FT%), Sabrina est reconnue comme une machine à triple-double.

Bien qu’elle aurait pu être choisie à un rang similaire l’an dernier, elle a choisi de jouer sa saison senior avec les Ducks après une défaite crève-cœur contre Baylor au Final Four du March Madness 2019.

Malheureusement pour elle, il a été impossible de terminer ce qu’elle désirait entreprendre, le tournoi de cette année annulé en raison de la pandémie de la COVID-19.

Il y a fort à parier qu’elle utilisera cette volonté de fer pour dominer la WNBA, son mentor Kobe veillant sur elle depuis là-haut.