Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

18 ans dans la NBA : les meilleurs à l’avoir fait

Les jeunes espoirs de la NBA doivent avoir au moins 19 ans et un diplôme d’études secondaires pour être éligibles au repêchage, mais ces mesures n’étaient pas en place avant 2006. En effet, plusieurs anciens joueurs ont échappé au système pour arriver dans la grande ligue le plus tôt possible.

Le tout premier joueur à avoir fait le saut chez les professionnels directement après ses années au High School, Reggie Harding, avait été jugé non-éligible pour sa première saison NBA après sa sélection en 4e ronde du repêchage de 1962. Il avait patienté une saison complète dans une ligue mineure avant d’entrer dans la NBA, où il n’a jamais vraiment connu de succès.

Il faut attendre jusqu’en 1974 pour voir le premier joueur vedette à ne pas avoir évolué dans la NCAA. Le légendaire Moses Malone avait été repêché par la ABA où il a passé ses deux premières saisons avant de rejoindre la NBA. En 19 saisons, Malone a accumulé des statistiques qui le placent facilement dans le top 50 des meilleurs joueurs de l’histoire, y compris trois titres de MVP et un championnat avec les 76ers.

Puis, en 1995, au tour de Kevin Garnett de marquer l’histoire. L’ailier fort refuse catégoriquement de choisir une université et préfère rejoindre la NBA directement. La stratégie s’est avérée payante alors que Garnett a connu du succès dès son arrivée chez les Timberwolves à 19 ans. On connaît tous la suite : un MVP, un championnat et neuf sélections parmi les équipes All-NBA plus tard, KG est un membre du Temple de la Renommée.

En 1996 et en 2003 respectivement viennent par la suite deux des meilleurs joueurs de tous les temps : Kobe Bryant et LeBron James. Repêché au treizième rang par les Hornets à seulement 18 ans, Kobe a connu une carrière qui parle pour elle même. Il fut l’image même des Lakers, un icône et un modèle pour tout fan de basketball à travers le monde.

Quant à LeBron James, son arrivée dans la NBA était fortement anticipée. La jeune sensation repêchée au 1er rang de l’encan de 2003 a pris la NBA d’assaut dès sa saison recrue à 19 ans, et King James est encore le meilleur joueur au monde à 35 ans.

Plusieurs autres excellents athlètes ont connu un parcours atypique en ignorant la NCAA. Il y a notamment Dwight Howard (2004), Tyson Chandler (2001), Shaun Livingston (2004) et Monta Ellis (2005).

Bref, le parcours traditionnel est de plus en plus défraîchi. Les ligues professionnelles d’Australie et de Nouvelle-Zélande ont frappé de gros coups la saison dernière en attirant deux espoirs de premier plan en LaMelo Ball et R.J. Hampton. Puis, tout récemment, le potentiel 1er choix de 2021, Jalen Green, s’est tourné vers une toute nouvelle option en passant par un programme de développement spécial de la G-League plutôt que d’y aller avec le « one-and-done » typique dans la NCAA.

Vous pouvez en lire plus sur le choix de Jalen Green ICI, décision qui a frappé la ligue comme un tremblement de terre et pourrait changer la façon de voir le repêchage à tout jamais.

Alors qu’Adam Silver a récemment parlé de modifier les critères d’éligibilité, la NCAA demeure la pipeline principale menant vers la NBA, mais pour combien de temps encore? Selon Adrian Wojnarowski de ESPN, nous pourrions revoir l’âge minimum revenir à 18 ans d’ici 2025, mais rien n’est encore coulé dans le béton

Lisez ICI comment le circuit universitaire pourrait redevenir attrayant pour les jeunes espoirs en leur permettant de générer des revenus avec leur nom.

– La G-League en voie de former une association des joueurs :

– Un autre espoir de 1er tour s’inscrit au repêchage :

– L’un des plus beaux de tous les temps :