L’éligibilité de Kyle Lowry au Temple de la Renommée

L’organisation des Raptors de Toronto célèbre l’un des plus grands athlètes de son histoire cette semaine en rendant hommage à Kyle Lowry. À 34 ans, il est venu temps de se poser certaines questions au sujet du meneur de Toronto. A-t-il sa place au Temple de la Renommée du Basketball Naismith? Son maillot devrait-il être le premier à être retiré par la franchise torontoise?

Certains des visages médiatiques les plus étroitement liés aux Raptors se sont penchés sur ces questions dans le cadre du segment Crew Call, commandité par Coors Light :

À la barre, le commentateur Matt Devlin s’entretenait avec ses collègues de TSN, Sportsnet et NBA TV Canada en Jack Armstrong, Leo Rautins, Eric Smith, Sherman Hamilton et Paul Jones. Le sujet de l’heure : « North Philly’s Finest », Kyle Lowry.

Les journalistes qui couvrent les champions en titre de la NBA ont débuté par un résumé émotif de la carrière du point guard partant des Raptors. De son parcours au high school à la conquête du championnat de 2019, en passant par un séjour mémorable à l’université de Villanova, Matt Devlin et compagnie ont étalé les faits saillants de la vie du favoris de la foule.

Le thème du lancement de la discussion était l’amélioration impressionnante et inattendue de Lowry au fil de sa carrière. Jack Armstrong, reconnu pour ses slogans dynamiques lorsqu’il commente les joutes des Raptors, expose très bien son développement.

« Je pense que pour Kyle Lowry, où son jeu se retrouve maintenant comparé à où il était en tant que joueur au niveau secondaire, universitaire et tôt dans sa carrière professionnelle; c’est qu’il a évolué, il a grandi, il a maturé. Lowry est comme un bon vin; il s’améliore avec l’âge. »

– Jack Armstrong

Cette évolution qu’il a connu l’a permis de se placer parmi les meilleurs gardes du circuit, plus tard dans sa carrière. En effet, le meneur a participé au Match des étoiles à 6 reprises dans la NBA en n’obtenant l’honneur pour la première fois qu’à sa neuvième campagne chez les pros, un exploit. Selon Matt Devlin, Kyle est non seulement l’un des plus grands Raptors de tous les temps, mais va même au-delà de ce titre…

« Je pense que Kyle Lowry n’est pas seulement l’un des meilleurs Raptors de tous les temps, mais je crois qu’il est le plus grand de l’histoire. »

– Matt Devlin

Sherman Hamilton, analyste pour NBA TV Canada, partage cet avis : « Il n’y a aucun doute dans mon esprit que Kyle Lowry est le plus grand Raptor de tous les temps. » Ces compliments venant de ceux qui suivent l’athlète de très près depuis si longtemps ont une signification particulièrement importante.

Le parcours atypique que K-Low a dû emprunter en a été un difficile à manœuvrer, ce qui rend ses accomplissements encore plus grandioses. C’est bien de voir les hommes derrière la couverture du We the North lui accorder tant de crédit. Devlin affirme que sa valeur sur un terrain de basketball, toujours sous-estimée à ce jour, est unique.

« Au final, peu importe ce que vous pensez de Kyle, lorsque le ballon est en jeu, vous le voulez sur votre effectif parce que vous savez qu’il fera tout en son pouvoir pour récolter la victoire. »

– Matt Devlin

Suivant les louanges et les anecdotes arrivait la question principale; est-il digne du Temple de la Renommée ou non? D’abord, penchons-nous sur les accomplissements du point guard de 6 pieds.

Kyle Lowry a été sélectionné comme All-Star de la conférence de l’Est à 6 reprises, il était le meneur de jeu partant et le leader incontesté de la formation championne des Raptors de 2019 et il figurait parmi la troisième équipe All-NBA de 2015-2016. Déjà là, un CV plutôt impressionnant.

Au sein de la franchise des Raptors, le numéro 7 du club figure au troisième rang des points totaux (9 649) derrière DeMar DeRozan et Chris Bosh, sixième au chapitre des rebonds (2 666), premier pour les passes décisives (3 905), les vols de ballon (817) et les tirs de 3 points réussis (1 376) ainsi que deuxième, juste derrière son ami DeMar, en terme de nombre de matchs disputés avec 549. En séries éliminatoires, il mène presque toutes ces catégories grâce à un total de 73 joutes.

Des statistiques dignes du plus grand joueur de franchise? Absolument.

Si l’on considère l’impact que Kyle a réussi à avoir sur le terrain, comme à l’extérieur, pour l’organisation des Raptors, ses partisans et le reste du pays en 8 saisons; il mérite sans question d’avoir son maillot qui ballote au plafond du ScotiaBank Arena. Pour honorer davantage sa carrière dans les couleurs des Raps, aucun autre joueur ne devrait voir son numéro être retiré, avant que Kyle Lowry ait été honoré de la sorte.

Les hommes du Crew Call partagent certainement cet avis. Pour la majorité, ils croient aussi que le Temple de la Renommée devrait comprendre le nom de Kyle Lowry un jour pour tout ce que le point guard a accompli lors de sa carrière.

« Certains hommes avaient beaucoup plus de flare (que Lowry), mais je prendrais quelqu’un comme lui pour compléter mon équipe sans hésitation. S’il n’est pas un membre du Temple de la Renommée, alors il est temps de réévaluer ce qui constitue un membre du Temple. »

– Leo Rautins

Vous avez maintenant l’opinion des mieux qualifiés pour juger les joueurs des Raps, maintenant c’est à votre tour de former la vôtre. Rappelons que malgré la façon dont on parle de lui, K-Low n’est pas près d’accrocher ses baskets. Il a encore beaucoup de temps devant lui afin d’embellir son cas pour l’honneur ultime du monde du basketball et, qui sait, peut-être qu’un autre championnat à l’horizon pourrait faire de lui une addition obligatoire au Temple.

En 8 campagnes dans l’uniforme de la concession canadienne, Lowry a maintenu les impressionnantes moyennes de 17.6 PTS, 4.9 REB et 7.1 AST par match. Pendant ce temps, il tirait le ballon avec une efficacité de 42,4% au total, puis à 37,5% du périmètre.

– Draymond exprime ses opinions :

– L’âge minimum pourrait peut-être revenir à 18 ans pour entrer dans la ligue, nous nous souvenons donc des plus grands à avoir fait le saut aussi jeune :

– L’aréna ScotiaBank est transformée en cuisine pour offrir des repas aux Torontois :

– Des biens extrêmement précieux qui appartenaient à Kobe Bryant sont mis à l’enchère :

– Kevin Garnett et Jason Kidd sont passés près de la catastrophe :

– Il y a 26 ans aujourd’hui : 71 points de l’Amiral!

– Vous pourrez revivre l’historique concours de dunk de l’an 2000 sur Sportsnet, Youtube et Facebook ce soir :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 984