Un Isiah Thomas amer n’accorde pas le statut de GOAT à Jordan

La dernière paire d’épisodes du documentaire The Last Dance est sortie et elle ne déçoit pas. Mettant plus en lumière le dossier excentrique et remarquable de Dennis Rodman, les épisodes 3 et 4 dévoilent aussi les secrets derrière la rivalité entre les Bulls de Chicago et les Pistons de Detroit des années 1980 et 1990. Isiah Thomas ravive cette flamme aujourd’hui en n’accordant pas le crédit de meilleur joueur de tous les temps à Michael Jordan.

L’ancien meneur des fameux Bad Boys Pistons de la fin des années 1980 est l’un des mieux placés pour parler de Jordan, lui qui a livré un nombre incroyable de combats sanglants contre son rival de conférence. Malgré une exposition si directe à la grandeur et au talent de MJ, Thomas croit tout de même qu’il ne mérite pas le statut de GOAT (meilleur joueur de tous les temps) comme la majorité est prête à l’admettre.

L’assassin souriant soutient que Wilt Chamberlain, le géant qui a dominé les parquets de 1960 à 1973, ou LeBron James, mériteraient plutôt son vote dans la discussion perpétuelle du plus grand de l’histoire. IT ajoute pour supporter son argument que Jordan faisait face à une compétition bien moins rude que ce que nous voyons dans la NBA moderne.

Selon lui, un joueur comme LeBron James ou Kevin Durant aurait encore plus de succès s’il jouait dans l’ère des Bulls de Jordan. Par le fait même, l’ancien point guard, nouvellement analyste sur les ondes d’ESPN, admet que Air Jordan aurait moins de succès s’il évoluait au sein d’un circuit comme celui d’aujourd’hui.

« Si on met KD ou LeBron dans la NBA des années 1980… qui est le GOAT? »

– Isiah Thomas

Pour ce qui est de Wilt Chamberlain, le Stilt aurait jadis lui-même provoqué Jordan en évoquant le débat du meilleur basketteur de tous les temps, selon Isiah Thomas en entrevue avec Chris Broussard à l’émission The Association sur FOX.

Étant donné la relation rancunière qui caractérise le lien Jordan-Thomas, il n’est pas surprenant que le petit point guard des Pistons n’avouera jamais que MJ était le meilleur, même s’il a vu de près comment ce dernier dominait son art.

Isiah Thomas a passé l’entièreté des ses 12 ans de carrière au Michigan dans l’uniforme des Pistons. Il était le meneur de jeu et le leader incontesté de l’historique groupe de Bad Boys Pistons qui ont trôné sur la NBA en s’appropriant le trophée Larry O’Brien en 1989 et 1990. Le joueur de 6 pieds récoltait en moyenne 19.2 PTS, 3.6 REB, 9.3 AST et 1.9 VOL par match dans les couleurs de Détroit.

Les épisodes 4 et 5 de The Last Dance sont présentement disponibles sur Netflix et la prochaine paire nous parviendra dès lundi prochain.

– L’ère BBB est terminée :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 969