Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Warriors devraient-ils échanger Draymond Green?

Draymond Green ne cesse d’attiser la controverse. Depuis le début de la quarantaine, l’avant des Warriors ne cesse de parler et ses citations font constamment la une alors que les observateurs lui reprochent d’avoir une confiance inébranlable pour un gars qui maintient un triple-single en 2019-2020.

Son nom fait donc beaucoup jaser et Ric Bucher a questionné quelques têtes dirigeantes à travers la NBA afin de connaître leur opinion à propos de l’individu coloré et de sa place à Golden State.

Selon plusieurs, les Warriors devraient considérer l’option de l’échanger en vue du prochain repêchage. Voici des bribes de ce qui a été récolté chez des exécutifs anonymes.

« Il a 30 ans, il va faire beaucoup d’argent et il ne se la ferme pas. »

« Ils pourraient probablement obtenir un autre choix de loterie avec Draymond. »

« Le tour de Draymond Green est terminé. »

Par contre, il faut considérer qu’une tête dirigeante anonyme a quant à elle mentionné que sa présence était trop précieuse, surtout dans l’optique où l’équipe a fait l’acquisition d’Andrew Wiggins.

« Il ne va pas permettre à Wiggins de prendre des pauses sur le jeu. Quand Wiggins est le quatrième meilleur joueur sur une équipe qui a de l’expérience de championnat, c’est une superbe situation. Il est très talentueux, mais il n’a aucune idée comment jouer. Il apprend. Il a besoin de jouer avec des gars qui savent comment jouer. »

Au-delà des rumeurs, il est vrai que l’apport de Draymond a beaucoup de valeur, autant dans le vestiaire que sur le parquet. Il est un bon leader et des analystes ont déjà expliqué à de maintes reprises pourquoi il est essentiel aux Warriors afin de faciliter le jeu de Steph Curry. Il fait partie de la famille et le système de jeu de Steve Kerr est fortement basé sur ses habiletés de défenseur, de rebondeur et de fabricant de jeu.

Voir Draymond quitter n’aiderait pas l’équipe. Il est ce que Dennis Rodman était aux Bulls : un pitbull, celui qui fait le travail difficile afin de protéger les deux vedettes qui tirent de la périphérie. Il est très important, plus que les gens ne le réalisent.

Transiger le numéro 23 contre un choix au repêchage serait une erreur.

Et même Rudy Gobert ne changerait pas la donne. Il ne remplacerait pas l’apport unique de Dray, même s’il est probablement le meilleur défenseur de la ligue dans la peinture.

Il est donc temps que les rumeurs cessent, aussi controversé puisse être Draymond Green. Il est à Golden State pour rester.