Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’entraîneur personnel de Michael Jordan raconte l’histoire sur le « Flu Game » de 1997

L’excellente série The Last Dance se terminera ce dimanche avec la présentation des deux derniers épisodes. Le prochain épisode devrait revenir sur la finale de la NBA de 1997 qui avait opposé le Jazz de l’Utah aux Bulls de Chicago. Dans le match numéro cinq de cette série, Michael Jordan avait offert toute une performance même en était malade. « The Flu Game » est devenu le surnom attitré à ce match particulier.

L’entraîneur personnel de Michael Jordan, Tim Grover, a partagé ses souvenirs reliés à ce match dans le cadre du podcast Pardon My Take de Barstool Sports. Selon ses propos, Jordan n’était pas victime d’une grippe, mais bien d’un empoisonnement alimentaire. Toute cette histoire serait en lien avec une pizza que MJ aurait commandé et mangé la veille du match. Grover avait déjà un mauvais pressentiment lorsque des hommes sont venus faire la livraison de la pizza.

La pizza aurait été achetée par l’entraîneur lui-même dans le seul commerce qui était encore ouvert à cette heure à Park City à l’époque. Après avoir mangé la pizza, Jordan s’est mis à très mal se sentir durant la nuit.

« Vers 3 heures du matin, je reçois un appel dans ma chambre d’hôtel qui me dit simplement : « Hé, mec, viens dans la chambre de MJ ». Il est littéralement recroquevillé en position fœtale. Je n’ai jamais connu de grippe qui puisse vous toucher aussi vite, mais je sais à quel point une intoxication alimentaire peut vous toucher rapidement. »

Tim Grover

Le plus incroyable est que cet empoisonnement alimentaire n’allait pas du tout empêcher Jordan de jouer le match numéro cinq de la série. Non seulement il a passé pas moins de 44 minutes sur le terrain, mais il a aussi réussi le panier victorieux en fin de rencontre! Il a finalement terminé la rencontre avec 38 points, même en n’étant évidemment pas en pleine santé.

« À 100 %, il s’agissait d’une intoxication alimentaire. 100 %. Mais évidemment, « The Flu Game » sonne beaucoup mieux que le « Food Poisoning Game ».

Après la victoire dans le match numéro cinq à Salt Lake City, les Bulls ont terminé le travail en éliminant le Jazz à Chicago dans le match numéro six. Chicago remportait alors un deuxième titre consécutif et un cinquième en sept ans.

Cette histoire nous montre encore toute la détermination et le désir de vaincre qui habitait Michael Jordan. Bien des joueurs auraient refusé de disputer un match avec un empoisonnement alimentaire.

Michael Jordan a finalement été nommé le MVP de la finale de 1997. Il s’agissait de son cinquième titre en carrière.