Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Et si Kawhi Leonard était resté avec les Raptors?

En juin dernier, Kawhi Leonard amenait à Toronto le tout premier championnat de son histoire. En seulement une saison dans l’uniforme des Raptors, il leur permettait d’atteindre le but ultime.

Mais c’est là que cette nouvelle histoire d’amour a pris fin. Quelques semaines plus tard, le small forward vedette signait un contrat de trois ans avec les Clippers de Los Angeles.

Chaque partisan des Raptors s’est probablement demandé, à ce moment là, qu’est-ce qui aurait pu se passer si Kawhi était resté à Toronto. S’il avait choisi de resigner avec l’équipe qu’il a menée vers la gloire.

Si vous vous êtes déjà posé cette question, ce qui suit est pour vous. À l’aide du mode MyLeague du jeu NBA 2K20, j’ai pu recréer un univers dans lequel l’effectif des Raptors était demeuré intact. C’est comme si Kawhi avait signé avec eux, plutôt que de déménager pour la côte ouest des États-Unis.

Un paysage différent

Si Kawhi Leonard n’est plus membre des Clippers, cela signifie que Paul George n’a aucune raison de demander un échange du Thunder. PG13 est donc toujours à OKC, tandis que Shai Gilgeous-Alexander et Danilo Gallinari demeurent à Los Angeles.

Adam Pantozzi/NBAE via Getty Images

Dans cet univers, comme Paul George n’est point parti pour une autre équipe, Russell Westbrook ne ressent pas le besoin de demander une transaction. Il n’est donc jamais échangé aux Rockets de Houston, qui eux conservent Chris Paul dans leurs rangs.

Getty Images

Comme vous pouvez le constater, la décision de Kawhi n’impacte pas que les Raptors ou les Clippers.

Getty Images

La saison 2019-2020

J’ai donc simulé la saison 2019-2020 avec ces nouveaux effectifs, et voici ce que ça donne.

Avec d’absurdes moyennes de 30.7 PTS, 10.4 REB et 9.2 AST, Luka Doncic remporte à la fois les titres de MVP et de MIP tout en menant les Mavericks de Dallas à la troisième place dans l’Ouest avec un dossier de 56-26.

Getty Images

Les Clippers, sans Kawhi ni Paul George, ont de la difficulté à trouver leur rythme et terminent 13e sur quinze équipes dans l’Ouest avec une piètre récolte de 34 victoires contre 48 défaites.

Les Rockets (40-42) ne sont pas terribles et accèdent de justesse aux séries éliminatoires dans une conférence où les Kings de Sacramento (43-39) se retrouvent par surprise au sixième rang.

Le Thunder est quant à lui fort avantagé par cette tournure des événements, lui qui conserve Russell Westbrook et PG13 dans ses rangs. Ses deux joueurs vedettes sont tous les deux extrêmement productifs et permettent à Oklahoma City (57-25) de décrocher le deuxième rang de l’Ouest derrière les Lakers (58-24). Dennis Schroder est élu Sixième Homme de l’Année.

PTSREBASTSTLFG%3PT%
Russell Westbrook29.17.87.11.850.726.8
Paul George28.37.45.01.752.844.1
Dennis Schroder22.52.75.70.749.430.5
Statistiques simulées pour la saison 2019-2020

Kawhi, quant à lui, est tout simplement incroyable. Avec des statistiques de 30.4 PTS, 7.7 REB, 3.7 AST et 2.3 STL, il termine deuxième au scrutin du MVP, remporte le titre de Joueur Défensif de l’Année pour la troisième fois de sa carrière et permet aux Raptors de terminer au sommet de la ligue avec 62 victoires contre seulement 20 défaites. Nick Nurse est élu Entraîneur de l’Année.

Kawhi Leonard
Minas Panagiotakis/Getty Images

Les séries éliminatoires

Kawhi et les Raptors disposent facilement des Hawks d’Atlanta (8) en première ronde, avant de balayer les Celtics de Boston (4) en quatre matchs au deuxième tour des séries.

Dans l’Ouest, LeBron, AD et les Lakers atteignent la finale de conférence sans perdre une seule rencontre des deux premiers tours ayant d’abord le meilleur des Rockets (8) puis des Trail Blazers de Portland (4).

Le Thunder et les Mavericks, deux équipes puissantes, se croisent en deuxième ronde et c’est finalement OKC qui aura le meilleur en sept matchs.

La troupe de Billy Donovan devra par la suite s’incliner en sept rencontres chaudement disputées contre les Lakers, qui atteignent leur première finale depuis l’époque de Kobe Bryant.

Dans l’Est, nous avons droit à une revanche de la finale de conférence de l’an dernier, alors que Giannis et les Bucks ont respectivement disposé du Heat de Miami (7) et des Nets de Brooklyn (6) durant les séries. Milwaukee parvient à détrôner les champions en titre et à rejoindre Los Angeles en grande finale.

Frank Gunn/CP

Les Lakers ont besoin de six matchs pour disposer de leurs adversaires. LeBron James remporte son quatrième tire de Joueur par Excellence des finales en autant de championnats après des séries incroyables, durant lesquelles il aura produit en moyenne 32.0 PTS, 6.6 REB et 10.2 AST à l’âge de 35 ans.

Jonathan Sherman/Lakers Daily

Note : ce n’est pas un scénario absolu, mais bien le fruit du simulateur du jeu NBA 2K20. Aucun des faits relatés dans ce texte ne sont véridiques, ils ne sont là que pour illustrer ce qui aurait pu se passer si Kawhi était resté à Toronto.