Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le Thunder a presque échangé James Harden pour Bradley Beal

On adore connaître ce qui se passe dans les coulisses du monde du basketball. Les transactions avortées et les signatures évitées nous permettent de visualiser des scénarios intéressants qui auraient tous changé le portrait de la NBA. Bradley Beal a partagé une histoire qui n’était pas connue, hier soir. Elle date de sa soirée de repêchage, en 2012.

À ce moment-là, tout le monde sait que les Hornets (de la Nouvelle-Orléans) repêcheront Anthony Davis. Les Bobcats de Charlotte repêchaient deuxième et les Wizards de Washington possédaient le troisième choix. Bradley Beal savait donc que ça allait se jouer entre ces deux destinations et Cleveland (4e) puisqu’il avait fait un work-out avec eux.

Par contre, son agent lui a glissé à l’oreille qu’il pourrait se retrouver à OKC, au début de la soirée. C’est ce qu’il a raconté durant un épisode du podcast All The Smoke de Matt Barnes.

« Comment je vais me retrouver là? Je n’ai pas fait de work-out avec OKC. Je me suis seulement entraîné pour trois équipes : Washington, Charlotte et Cleveland. Donc l’entente était d’échanger James Harden à Washington pour qu’OKC puisse grimper au deuxième ou troisième rang. J’aurais été à OKC avec KD et Russ! »

Il faut dire que James Harden n’a pas été une vedette avec le Thunder, malgeé son titre de 6th man et quelques gros matchs en séries. Bradley Beal, lui, n’a pas pris de temps avant d’éclore avec les Wizards. Par contre, les circonstances sont différentes et s’il avait été à Oklahoma City, il aurait certainement eu moins de possessions et de chances de s’améliorer et de devenir l’étoile qu’il est aujourd’hui.

La NBA aurait aujourd’hui été différente. Le Thunder aurait-il gagné un titre? Kevin Durant aurait-il quitté le bateau? Est-ce que la loyauté de Bradley Beal se serait transposée à Oklahoma City, faisant en sorte que Russell Westbrook demeure à ses côtés?

Beaucoup de questions, aucune réponse.