Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

J.R. Smith tabasse un homme qui a brisé ses vitres de camion

Partout aux États-Unis, la violence s’abat sur le centre-ville de plusieurs grandes villes. Les manifestations pour la justice de George Floyd sont devenues très brutales et des magasins sont pillés et volés alors que des feux se propagent telle la haine qui habite des millions d’Américains.

L’ancien des Cavaliers de Cleveland, J.R. Smith, a pris part à des manifestations pacifiques, à Los Angeles. Lorsqu’il est retourné dans un quartier présidentiel dans lequel il avait stationné son camion, il a aperçu un homme blanc qui avait brisé les vitres de sa voiture.

J.R., qui portait étonnamment un chandail, a poursuivi l’homme en question avant de lui donner une bonne raclée. Une vidéo obtenue par TMZ a été publiée sur les réseaux sociaux, alors qu’on peut voir le shooting guard donner des coups de pied au présumé vandale. Plusieurs coups atteignent sa tête avant qu’il ne livre un dernier coup de point au crâne de sa victime, qui a quitté la scène en courant.

Dans une vidéo publiée sur Instagram, J.R. avoue avoir pourchassé et battu cet homme. Selon lui, ses actes n’étaient pas motivés par la haine ou sa couleur de peau. Il s’est tout simplement rendu justice en servant une leçon au vandale.

« Il ne savait pas à qui le camion appartenait, mais je lui ai botté le derrière. »

On proclame ainsi le 31 mai le ‘J.R. Smith Day’. Ce bottage de fesse vous est présenté deux ans après le fameux erreur de J.R. lors de la finale de la NBA…