Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment les classements seront déterminés à Orlando

C’est maintenant l’heure de la préparation pour Adam Silver et le conseil administratif de la NBA en vue du retour au jeu du 31 juillet. Alors qu’on commence à planifier les aspects logistiques du déménagement de la ligue à Orlando, des sources d’ESPN auraient aussi laissé fuiter les méthodes de fonctionnement en ce qui a trait au classement des 22 équipes, dans le cadre du tournoi de fin de saison.

Selon Tim Bontemps d’ESPN, la ligue se servira des pourcentages de victoires, plutôt que sa méthode habituelle, pour déterminer le classement des séries éliminatoires. De cette façon, les 22 formations à Orlando auront des chances plus équitables lorsqu’elles devront se battre lors de joutes suicides pour accéder au tournoi ultime.

Cette nouvelle concerne principalement les Trail Blazers de Portland, les Pelicans de la Nouvelle-Orléans et les Kings de Sacramento. Les trois clubs occupent présentement la neuvième, dixième et onzième position de la conférence de l’Ouest, et devront tous se battre pour leur survie.

Crédit : NBA.com

Les franchises du circuit ont été informés des procédures par le biais d’un mémo envoyé par l’association, vendredi soir. Habituellement, pour déterminer les classements, on fait appel au nombre de victoires qu’une équipe possède au-dessus de .500 (une fiche avec un nombre égal de victoires et de défaites).

Par exemple, les Blazers, Pelicans et Kings sont tous à 8 matchs sous la barre des .500, mais puisque Portland a disputé 66 rencontres, comparativement à 64 pour les deux autres, c’est cette équipe qui obtient l’avantage grâce à un pourcentage d’un millième supérieur aux deux autres. Le tout fera certainement plaisir à Damian Lillard.

Ensuite, ce sera une ronde qualificative pour les formations ne figurant toujours pas parmi les top-8 des deux conférences. On parle ici de matchs suicides ou « play-in » pour compléter le tableau à 16 équipes, qui lui empruntera le modèle traditionnel de la NBA.

Pour les bris d’égalité, auparavant, la NBA se servait des « séries de saison régulières » comme dénominateur afin de classer adéquatement les équipes. Par exemple, si les Pels et les Kings ont toujours une fiche identique après 8 matchs à Orlando, la tradition aurait voulu que ce soit l’équipe ayant remporté le plus de combats contre l’autre qui obtiendrait le rang plus avantageux.

La ligue souhaite donc oublier cette méthode cette année, en n’utilisant que le pourcentage de victoires, puisque plusieurs « séries de saison régulières » n’auront pas été complétées. La LNH aura aussi recours à un mode de classement similaire faisant l’usage de « pourcentages de points ».

Pour plus d’information concernant la reprise des activités de la NBA, consultez AlleyOop Québec.