Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dennis Smith Jr : une carrière en pente descendante

Lorsque Dennis Smith Jr. a fait son entrée chez les professionnels, on s’attendait à beaucoup de lui. Recrue de l’Année dans la Atlantic Coast Conference (ACC) lors de sa seule saison à l’université NC State, DSJ a été repêché au neuvième rang par les Mavericks de Dallas.

Sa première campagne dans la NBA avait de quoi exciter son organisation pour le futur. Ses moyennes de 15.2 PTS, 3.8 REB et 5.2 AST, produites en 69 matchs et autant de départs, lui ont conféré une place au sein de la All-Rookie First Team en 2018.

Et pourtant, ça a été le point culminant de sa carrière, jusqu’à maintenant. Sa deuxième année dans la ligue n’a pas été mauvaise statistiquement parlant. Reste que pour mettre la main sur Kristaps Porzingis, les Mavs ont dû sacrifier quelques jeunes éléments. C’est ainsi que Smith Jr. s’est retrouvé à New York, dans l’uniforme des Knicks.

C’est le troisième calendrier de DSJ au sein de l’association qui est catastrophique. Alors qu’il semblait bien débuter sa carrière, le point guard de 6 pieds 2 pouces a connu une chute brutale cette année. Chez une troupe de Knicks complètement sans repères, il n’a débuté que trois matchs sur 34 et ne joue en moyenne que 15.8 minutes par soirée, derrière Elfrid Payton et Frank Ntilikina.

Ses moyennes en 2019-2020? 5.5 PTS, 2.3 REB et 2.9 AST. C’est absolument terrible pour un jeune qui était arrivé dans la NBA avec une ligne de 15-4-5 et qui semblait être porteur d’un avenir prometteur.

Il n’est pas encore trop tard pour qu’il se reprenne, lui qui n’est âgé que de 22 ans. Mais il faudrait qu’il retrouve son rythme assez rapidement s’il souhaite limiter les conséquences.