Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment s’en sortira le Magic ?

S’il y a bien une équipe qui est heureuse de reprendre la saison à Orlando, c’est bel et bien le Magic. Détrompez-vous, l’équipe de la Floride devra se soumettre aux restrictions de sécurité imposées par la NBA, en plus de demeurer dans un hôtel, comme les autres équipes. Par contre, la troupe de Steve Clifford se doit de voir du positif à travers cette situation.

C’est une situation particulière pour l’entièreté des joueurs et du personnel de l’équipe qui se retrouvent confinés, à moins de 50 kilomètres de leur domicile, mais aucun avantage ne doit être attribué, pour maintenir les chances égales pour tous. Les installations de l’équipe ne seront d’ailleurs pas utilisées.

Plusieurs questionnements face à l’équipe sont soulevés, notamment l’état de santé du jeune Jonathan Isaac qui demeure toujours inconnu. Un retour au jeu est possible dans son cas, mais aucune mise à jour de l’équipe médicale du Magic n’a été faite depuis l’arrêt de jeu. 

Markelle Fultz est également une énigme depuis son entrée dans la ligue, mais semble avoir trouvé ses repères en Floride. Depuis le début de la saison, il maintient des moyennes de plus de 12 points et 5 passes décisives par rencontre. Feu de paille, ou bien commence-t-on à revoir celui qui a été si dominant dans la NCAA ? 

Comment le big three d’Orlando réagira à la pression de jouer près de la maison ? Vucevic, Fournier et Gordon sont tous des joueurs capables de marquer 30 points un soir donné. Par contre, la constance n’est pas toujours au rendez-vous. Fournier reviendra d’une blessure qui l’incommodait avant la pause, mais devrait être en mesure de jouer lorsque le camp débutera. 

En début mars, Aaron Gordon a également été incommodé par des blessures, mais devrait être à 100 % pour reprendre l’action. Les blessures expliquent bien la fiche de 30-35 du Magic. Ceux-ci occupent d’ailleurs la 8e place dans l’Est. Les Wizards devront effectuer un miracle pour leur soutirer cette place, mais nous ne sommes pas à un tour de magie près à Walt Disney World…

– Voici les meneurs de la dernière décennie :