Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

IMAGES : Les joueurs nous offrent un tour guidé de la bulle

22 équipes de la NBA habitent maintenant la bulle Disney World où prendra place le retour du basketball. Étant maintenant tous arrivés (à l’exception de certains qui n’ont pas pu effectuer le voyage pour des raisons personnelles), les joueurs n’ont pas tardé à partager leur opinion de leur nouvelle demeure, sur la toile. Les commentaires varient, mais les partisans ont finalement la chance d’avoir un aperçu du mode de vie des joueurs au cœur de cette nouvelle micro-communauté, signée NBA et Disney.

Pour commencer, voici cinq glorieuses minutes de JR Smith, nouvelle acquisition des Lakers, qui nous offre un petit tour de sa chambre et du couloir de son équipe.

C’est par le biais de son compte Instagram, en vidéo en direct, que JR Swish a fait la révélation à ses fans, mais le plaisir n’a pas duré. Ça n’a pas pris de temps avant que la NBA ne lui demande de cesser la diffusion de son « live ». Nous savons maintenant que la ligue n’apprécie pas beaucoup que les joueurs partagent des images et vidéo de l’intérieur de la bulle sur leurs réseaux sociaux.

Si des sanctions sont entreprises, attendez-vous à de moins en moins de contenu de confinement de la part des athlètes. Tout de même, avant que la NBA ne mette les volets, plusieurs se sont pris pour des vlogueurs, ouvrant une fenêtre inédite aux amateurs qui observent de l’extérieur.

Entre autres, Ben McLemore des Rockets de Houston s’est aussi servi d’Instagram afin de montrer au public les cadeaux que Disney et la NBA ont offert aux joueurs à leur arrivée aux trois hôtels.

Parmi les nombreux cadeaux, on remarque plusieurs appareils électroniques comme un haut-parleur Bluetooth, une copie du livre The New Jim Crow, quelques masques et beaucoup de friandises.

Vous remarquerez que plusieurs des chambres sont habituellement sensées accueillir des familles, mais qu’elles ont été aménagées pour un seul joueur par chambre. D’ailleurs, Smith a laissé savoir qu’aucun joueur ne pouvait entrer dans la chambre d’un autre.

Même s’ils ne peuvent pas se voir dans leurs appartements respectifs, ils ont tout de même accès à des ères de divertissement collectives, dont des salles de jeu que Terrence Ross et Donovan Mitchell ont eu la gentillesse de partager avec Internet. Les joueurs auront aussi accès au parc d’attraction en soirée.

Meyers Leonard et Devin Booker sont parmi ceux qui ont décidé d’aussi apporter le jeu à eux, en plus de pouvoir se détendre dans la salle commune. Ils ont mis sur pieds une station de jeux vidéos dans leur propre chambre d’hôtel. Voici une configuration de bureau destinée au divertissement virtuel en confinement, gracieuseté de Meyers Leonard.

Alors que les « lounges », ou ères de jeux, ont l’air de plaire aux joueurs, les chambres ne font pas l’unanimité. Ce qui déplaît encore plus… sont les repas.

Des salades à l’allure défraîchie, du poulet peu appétissant et des fruits dans des contenants de plastique, pas la diète idéale pour un athlète professionnel. Par contre, le partage de nourriture qui a fait le plus jaser était certainement celui de Joel Embiid.

Le centre camerounais des 76ers de Philadelphie s’est attaqué aux petites portions qui étaient nourries aux joueurs en blaguant sur sa perte de poids imminente. Il est vrai qu’un homme mesurant 7 pieds 1 pouce nécessite une plus grande quantité de protéines et de nutriments que l’humain moyen.

À la défense de la NBA, c’est difficile de nourrir autant de personnes, trois fois par jour, toutes au même endroit, en s’assurant d’un niveau de salubrité très élevé, sans dépenser des millions. Cependant, ce n’est pas une excuse, certains de ces repas rappellent le scandale du Fyre Festival…

Heureusement, les gaufres à l’effigie de Mickey Mouse sont venues sauver la donne.

– Oladipo aurait fière allure dans l’uniforme Miami Vice :

– Kawhi serait le receveur idéal :

– Adrian Wojnarowski s’est mis dans de beaux draps :