Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Karim Mané : Rendre à Montréal ce qui lui appartient

Le phénomène québécois Karim Mané a eu l’opportunité de s’entretenir avec Pierre Rinfret sur les ondes du 91.9 Sports, un peu plus tôt aujourd’hui, pour discuter de sa décision de garder son nom dans le repêchage de la NBA, ainsi que ce que cette décision représente pour lui. Son objectif est clair : mettre Montréal sur la «map» basketball. 

Classé 63e meilleur espoir selon ESPN en vue du prochain repêchage, le Québécois mentionne que ses entrevues avec les nombreuses équipes de la NBA l’ayant approché se sont très bien déroulées, tout en demeurant assez discret par rapport à ce qu’il s’est dit durant les entretiens. On a cependant appris que c’est le côté plus psychologique et personnel qui est approché lors de ses rencontres, notamment dans le but d’évaluer les habitudes et la mentalité du joueur. 

Ayant été questionné sur sa relation avec Luguentz Dort, l’ancien des Cheetahs de Vanier a mentionné que lorsqu’il a commencé à prendre le basketball au sérieux, en secondaire 4, Dort était l’un des joueurs vers qui il se tournait pour apprendre. Ça n’a pas changé aujourd’hui. Les deux hommes ont une relation bien plus solide à présent, eux qui se parlent pratiquement de façon quotidienne. 

Dort et Mané ont pour objectif de mettre Montréal sur la carte, tout comme Chris Boucher à Toronto. Le but est simple : faire comprendre que Montréal est une ville capable de produire des joueurs de talent capables de performer au plus haut niveau. Dort et Boucher le font très bien, et Mané suivra dans les prochains mois. Ça pourrait être la première fois depuis 1985 qu’un Québécois est repêché dans la NBA, alors que Bill Wellington avait été sélectionné au 16e rang. 35 ans plus tard, Karim Mané souhaite écrire sa propre histoire.

– La course est terminée.