RUMEUR : Kevin Durant aimerait voir Mark Jackson devenir l’entraîneur-chef des Nets

Depuis le départ de Kenny Atkinson en mars dernier, Jacque Vaughn est l’entraîneur-chef par intérim des Nets. Si l’équipe décide de prendre une direction différente la saison prochaine, Mark Jackson semble être au sommet de la liste des candidats potentiels pour pourvoir le poste. Brian Windhorst d’ESPN a récemment rapporté dans un épisode de son podcast The Hoop Collective que Kevin Durant et son agent Rich Kleiman avaient une bonne relation avec Jackson.

En général, les équipes ont tendance à écouter lorsque leurs joueurs étoiles partagent leurs points de vue. Sans pour autant les laisser gérer entièrement la franchise, les dirigeants savent que si leurs meilleurs athlètes sont heureux, ils risquent de rester avec eux plus longtemps. Il s’agit donc d’une stratégie gagnante à long terme. Brooklyn ne semble pas vouloir prendre une décision aussi importante que l’embauche d’un nouvel entraîneur-chef sans consulter Kyrie Irving et Kevin Durant. 

« Lors d’une entrevue récente, Sean Marks, le DG des Nets, a avoué qu’il allait prendre en compte les opinions de Durant et Irving avant d’embaucher un nouvel entraîneur-chef », a dit Windhorst. « Ils ont probablement aussi eu leur mot à dire en ce qui concerne le récent congédiement de Kenny Atkinson. »

Des publications sur le compte Twitter de Rich Kleiman, l’agent de Durant, parlant en bien de Mark Jackson ont suscité l’intérêt de Windhorst. Selon le journaliste d’ESPN, la relation qui existe entre l’ancien entraîneur-chef des Warriors et KD pourrait influencer l’ultime décision de Sean Marks. 

« Si Durant et Irving contrôlent vraiment les décisions qui sont prises à Brooklyn, je ne serais pas surpris de voir Mark Jackson se faire embaucher prochainement », a dit Windhorst.

Au cours des derniers mois, les noms de Jason Kidd et Tyronn Lue ont aussi été associés aux Nets. La plupart des candidats sont donc d’anciens joueurs de la ligue. La direction de la franchise new-yorkaise semble plutôt claire. Il ne serait pas étonnant de voir l’un de ces 3 hommes aux commandes dès le début de la saison 2020-2021. 

Le passé de Jackson à Golden State

Dans son temps avec les Warriors, Jackson était reconnu pour son approche défensive. Il a complètement transformé la culture à Golden State. Après une première campagne avec une fiche perdante en 2011-2012, les Dubs ont réussi à se qualifier pour les séries les deux années suivantes. Avant de se faire congédier, Mark a vu ses hommes perdre dans un match #7 contre les Clippers dans le premier tour. Il était très proche de Curry et il laissait le guard talentueux manufacturer la majorité des possessions offensives. De son côté, Steve Kerr, le successeur de Mark, a créé, dès son arrivée, un système offensif dans lequel tout le monde était impliqué et touchait au ballon. 

Jackson a été critiqué pour son approche trop passive avec ses joueurs. Certains, dont son assistant de l’époque Brian Scalabrine, disaient qu’il n’était pas assez sévère et direct. Au bout du compte, sa mauvaise relation avec le propriétaire des Warriors Joe Lacob lui a coûté son emploi. Jusqu’à ce jour, l’homme de 55 ans n’a pas eu le droit à une deuxième chance en tant qu’entraîneur-chef dans la NBA. De nombreux journalistes, dont Stephen A. Smith, trouvent toute cette histoire injuste. 

Depuis son congédiement en 2014, Mark Jackson est de retour à son ancien poste en tant que commentateur de matchs à ESPN et ABC où il fait un excellent travail aux côtés de Mike Breen et Jeff Van Gundy. Il est reconnu pour ses fameuses phrases « Mama, there goes that man » et « Hand down, man down ».

Reste à voir si les Nets vont lui donner l’un des postes les plus convoités de la NBA à l’heure actuelle. Avec une seconde chance, il pourrait prouver qu’il mérite sa place une fois pour toutes.

– Une courte entrevue avec Steady Freddy :

– Un beau geste :

– Les Wizards doivent remplir leur effectif, eux aussi :

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 229