Kendrick Perkins défend les chances de LeBron dans la course au MVP

Le débat est lancé. Depuis que nous savons que les votes au sujet des titres de performances de la NBA prendraient place dès cette semaine, et que les huit joutes de classement au sein d’Orlando ne seraient pas comptabilisées, l’exercice de comparaison pour le titre de MVP est en branle sur les réseaux sociaux. Au menu : LeBron James vs Giannis Antetokounmpo. L’analyste controversé d’ESPN, Kendrick Perkins, fait valoir son point du vue sur le sujet, sans oublier de critiquer Anthony Davis au passage.

Shams Charania de The Athletic était premier à rapporter la nouvelle. Nous aurons droit au dévoilement du Joueur le plus Utile, de la Recrue de l’année, du Joueur Défensif par Excellence, du Joueur le plus Amélioré, du prix du Sixième Homme, de l’Entraîneur-Chef de l’année et d’autres prix annuels, lors des séries éliminatoires de 2020, vers la fin du mois d’août.

C’est toujours pertinent de s’adonner à un exercice de spéculation prématuré concernant les récipiendaires de ces prestigieux trophées, et la toile dresse présentement Giannis contre LeBron dans un débat sans fin.

Alors que plusieurs entrevoient le King comme méritant du titre de MVP, la majorité avoue que le Freak en est plus digne.

Eh bien, ce n’est pas le cas pour le bavard Perkins, ancien centre de la NBA devenu analyste à ESPN.

Ses arguments : LeBron maintient les moyennes de 20 PTS (et plus) et 10 AST (et plus) par match pour la toute première fois de sa carrière, et ce à 35 ans. De plus, James évolue dans la conférence de l’Ouest pour la première fois, après avoir séjourné l’entièreté de sa carrière au cœur d’un conférence de l’Est plus faible… et son club se situe tout de même au premier rang.

Il en profite aussi pour dénigrer légèrement les talents de son acolyte Anthony Davis afin de supporter le cas de Joueur le plus Utile de LBJ. Selon Perk, AD n’apporte pas une aide si importante à son club, puisque ce dernier n’a jamais réussi à gagner de façon constante auparavant.

Il ne représenterait « qu’un Robin », qu’une deuxième option et son statut de joueur top 5 ne serait possible que grâce aux prouesses du King, encore une fois selon Perkins.

Kendrick Perkins n’a pas toujours les opinions les plus populaires, mais celle-ci est certaine de ne pas faire l’unanimité. Néanmoins, nous ne saurons pas l’issu du duel LeBron-Giannis avant un mois, encore. D’ici là, ce ne sera que ça : de la spéculation et des prédictions sans réponses.

– Le syndicat de la G-League passe avec 80% des voix :

– Un tout premier regard sur les parquets de la NBA dans la bulle :

– Le Jazz honorera le défunt Jerry Sloan grâce à un écusson :

– Un frontcourt formé du Joker et de Bol Bol fait des Nuggets une vraie menace :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 1045