Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Et si les Raptors repêchaient Karim Mané?

Il y a quelques jours, nous avons évoqué la possibilité de voir Karim Mané se retrouver avec le Thunder d’Oklahoma City pour qu’il forme un duo québécois avec Luguentz Dort. Avant de poursuivre votre lecture, je vous invite fortement à consulter ce papier. Lorsque vous serez prêts, il est maintenant temps de plonger dans un autre monde de possibilités : un deuxième montréalais à Toronto.

Si le Thunder ne possède pas de choix de deuxième tour en 2020, les Raptors comptent sur une sélection qui devrait se retrouver vers la toute fin du repêchage. C’est à cet endroit que Karim Mané pourrait être disponible, ce qui ouvre officiellement la possibilité de le voir atterrir dans la Ville Reine.

alleyoop360.com-et-si-le-thunder-repechait-karim-mane-2020-07-19_11-00-15_104153
Crédit : SLAM

Étant l’une des meilleures équipes de développement de la NBA, les Raptors pourraient faire de Karim Mané un projet à moyen/long terme qui s’alignerait éventuellement comme point guard réserviste à Fred VanVleet ou tout simplement comme le combo guard de la rotation.

Un jeune homme qui sort du Collège Vanier n’a pas seulement besoin d’être repêché : il a besoin d’un club qui sait ce qu’il fait avec lui et qui a un plan pour le développer de façon adéquate. Les Raptors 905 pourraient être un bon endroit pour commence, et l’alignement de Nick Nurse devrait être l’objectif final. Plusieurs joueurs quittent la G League pour rejoindre le banc des Raptors… avant de devenir des réguliers. On peut automatiquement penser à Fred VanVleet, Norman Powell et Pascal Siakam.

alleyoop360.com-et-si-les-raptors-repechaient-karim-mane-2020-07-26_11-34-20_722900
Crédit : Toronto Star

L’organisation torontoise a les outils pour faire des miracles avec le Montréalais de 19 ans.

Les Raptors continueraient de piger au Québec pour former une base d’amateurs secondaire concrète. Après Chris Boucher, Karim pourrait être le prochain attrait médiatique de Toronto, auprès des médias montréalais.

Un intérêt pour les Raptors?

Au-delà du fait que nous aimerions voir un Québécois avec l’équipe canadienne de la NBA, est-ce que les Raptors auraient avantage à le sélectionner avec leur choix de deuxième tour?

Cette année, l’équipe pourra mettre la main sur un joueur lors de la première ronde. C’est à ce moment-là que Toronto devrait tenter d’y aller d’un choix sécuritaire qui pourrait aider l’équipe sans trop tarder. L’équipe n’a pas de besoin urgent, mais il serait intéressant de sélectionner un ailier pour compléter OG Anunoby. Si le Brittanique est excellent du côté défensif du ballon, il n’est pas le plus complet offensivement : un small forward qui excelle en contre-attaque serait donc intéressant. Néanmoins, il ne s’agit pas non plus d’un besoin immédiat – il n’y en pas, à Toronto.

Ainsi, le deuxième tour est souvent l’opportunité de viser le joueur avec un potentiel très intéressant, mais qui est loin de sa forme maximale. À ce moment-là de la séance, Karim Mané cadre parfaitement avec ce critère.

alleyoop360.com-et-si-les-raptors-repechaient-karim-mane-2020-07-26_11-37-09_601412

Il y a donc un intérêt potentiel du côté torontois, mais aussi un avantage à tirer de cette association pour le jeune homme issu du système montréalais.

Alors, où signe-t-on?