Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Top 5 cuvées de l’histoire

Depuis l’inception du processus de repêchage dans la NBA, en 1947, le potentiel des jeunes joueurs faisant leur entrée dans la ligue fascine les foules. Les partisans s’adonnent à l’exercice de comparaison et d’évaluation de ces talents bourgeonnants, avant et après leur arrivée dans la cour des grands. Grâce à la sagesse de la rétrospective, nous sortons maintenant la loupe et les livres d’histoire afin de déterminer quelles sont les cuvées de recrues les plus prolifiques de tous les temps.

alleyoop360.com-top-5-cuvees-de-repechage-de-lhistoire-2020-07-27_08-54-10_601736
Crédit : Jesse D. Garrabrant/Getty Images

Dans le soucis de monter un classement juste et précis, nous ne nous attarderont qu’aux prix et à la reconnaissance générale amassés par les plus gros noms de chacune des classes étudiées. Les habits portés lors des soirs de repêchage ne seront pas comptabilisés, heureusement pour LeBron.

5. Classe de 1985

Recrue de l’année : Patrick Ewing

La première cuvée de recrues à faire la liste est celle de l’encan de 1985, et elle regorge de talent. Le premier à venir en tête lorsqu’on pense aux joueurs marquants ayant fait le bond à l’été 1985 est sans doute Karl Malone (13ème choix).

Toujours deuxième de l’histoire au chapitre des points totaux, le Mail Man est le visage de cette classe grâce à sa durabilité, sa place au sein du Temple de la Renommée et ses deux titres de MVP.

Le saviez-vous, lors de ses 13 premières campagnes dans la NBA, Malone n’a jamais participé à moins de 80 matchs? Un témoignage idéal de la ténacité et de la longévité d’un des meilleurs power forwards de tous les temps.

Toutefois, son dossier n’inclut pas le trophée de Recrue de l’année. C’est plutôt Patrick Ewing (1er choix) qui s’est mérité l’honneur en 1986.

D’autres vedettes à avoir été repêchées la même année incluent Chris Mullin (7ème choix), Joe Dumars (18ème choix), Detlef Schrempf (8ème choix) et Charles Oakley (9ème choix), en plus de Manute Bol (31ème choix).

4. Classe de 1987

Recrue de l’année : Mark Jackson

À la tête de cet illustre repêchage figure nul autre que l’Admiral, David Robinson (1er choix). Le pivot des Spurs de San Antonio possède un CV débordant avec ses deux championnats au Texas, en plus d’un titre de MVP, de meilleur marqueur, de Recrue de l’année et de Joueur Défensif par Excellence.

Ses prouesses des deux côtés du ballon font réellement de Robinson un athlète hors-pair, souvent sous-estimé. C’est aussi le cas pour son camarade Scottie Pippen (5ème choix).

L’acolyte de Jordan contribue au renom de la cuvée ’87, avec toutes ses nominations aux équipes All-NBA et All-Defense, sans oublier bien sûr ses six bagues de championnat.

Cette liste profonde est complétée par Reggie Miller (11ème choix) et Horace Grant (10ème choix), Kevin Johnson (7ème choix) et Mark Jackson (18ème choix).

3. Classe de 2003

Recrue de l’année : LeBron James

Si ce n’était pas d’un manque de profondeur, le repêchage de 2003 pourrait avoir l’allure de celui ayant donné vie au plus de vedettes de l’histoire. Ce n’est pas tout à fait le cas, mais la classe de LeBron James (1er choix) figure tout de même parmi le top 3.

Alors que le King domine sa cuvée de façon absolue, il n’est pas la seule étoile issue de l’encan de 2003 à avoir brillé. Ses anciens coéquipiers Dwyane Wade (5ème choix) et Chris Bosh (4ème choix) ont aussi partagé la même scène que James lors de la soirée de sélection.

De plus, l’ami et rival de longue date de LBJ, Carmelo Anthony (3ème choix), soulignait aussi le talent brut que présentait leur classe. D’ailleurs, ces deux hommes (ainsi que Kyle Korver [51ème choix]) sont les derniers joueurs issus de 2003 à toujours fouler les parquets de la NBA, le hasard fait bien les choses.

Malheureusement, les gros noms arrêtent ici lorsqu’il est question de ce repêchage ayant marqué la NBA des années 2000 et 2010. Le prochain en tête de lice serait peut-être Kirk Hinrich (7ème choix) ou David West (18ème choix). En tout cas, ce ne sera certainement pas Darko Milicic (2ème choix).

2. Classe de 1996

Recrue de l’année : Allen Iverson

Voici un autre groupe de légendes ayant marqué les années 2000. Sans la cuvée de 1996, le basketball, au tournant du millénaire, aurait eu une saveur bien différente.

On pense d’abord à Kobe Bryant (13ème choix), évidemment, l’un des athlètes les plus impitoyables et dédiés de l’histoire, tous sports confondus. Son succès, prouvé par un total de cinq championnats, un titre de MVP et une longue liste d’accolades, font du Black Mamba l’un des joueurs au plus grand impact de l’histoire de la NBA.

Derrière lui, pas de surprise, Allen Iverson (1er choix) et Steve Nash (15ème choix) redorent le blazon de leur cuvée, avec un total de trois trophées de MVP à leur actif. Cette classe est celle ayant produit le plus de Joueurs les Plus Utiles différents et de joueurs All-Star, depuis 1947.

Incluant aussi Ray Allen (5ème choix), Stephon Marbury (4ème choix), Peja Stojakovic (14ème choix), Jermaine O’Neal (17ème choix), Shareef Abdur-Rahim (3ème choix) et Antoine Walker (6ème choix), comment est-ce possible qu’un autre repêchage puisse devancer celui-ci? La réponse : Air Jordan.

1. Classe de 1984

Recrue de l’année : Michael Jordan

À lui seul, Michael Jordan (3ème choix) et son dossier plein à craquer de trophées et honneurs de tous genres pourrait faire de son repêchage le plus fructueux de tous.

Si vous avez visionné le documentaire The Last Dance sur Netflix, vous êtes au courant de la légende ambulante que représente Jordan, mais il n’est pas mal accompagné du tout par ses camarades du repêchage de 1984.

Un autre détenteur de MVP et membre du Temple, Charles Barkley (5ème choix), s’est invité dans la cour des grands au même moment que MJ. Aussi, Hakeem Olajuwon (1er choix) – sans équivoque l’un des cinq meilleurs pivots, probablement le meilleur défenseur à l’anneau et un des 10 ou 15 plus grands joueurs de l’histoire – fait partie du lot.

Comme si ce n’était pas assez, le meneur incontesté au chapitre des passes décisives, le génie John Stockton (16ème choix) complète la tête d’affiche de la classe 1984.

Même à ce jour, l’organisation des Trail Blazers doit être hantée par sa sélection de Sam Bowie au deuxième échelon, juste devant Michael. On identifie aussi Alvin Robertson (7ème choix), Otis Thorpe (9ème choix) et Kevin Willis (11ème choix) comme des noms importants de l’encan.

Bref, si une leçon peut être tirée de cet exercice, c’est qu’un premier choix au total n’est jamais synonyme assuré de succès, et que l’art de dépister le jeune talent en restera toujours un des plus difficiles.

Mentions honorables

  • 2009 : Stephen Curry, James Harden, Blake Griffin, DeMar DeRozan
  • 2011 : Kawhi Leonard, Kyrie Irving, Klay Thompson, Jimmy Butler, Kemba Walker
  • 1998 : Dirk Nowitzki, Vince Carter, Paul Pierce, Antawn Jamison
  • 1999 : Baron Davis, Steve Francis, Ron Artest, Rip Hamilton, Elton Brand
  • 2008 : Russell Westbrook, Kevin Love, Derrick Rose, Brook Lopez, Danilo Gallinari

– Nouvelle paire de Air Jordans 34 édition Luka Doncic :

– Consultez la liste des artistes pour la trame sonore de NBA 2K21 :

– Beaucoup d’action hier dans la NBA :