Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La clé du succès pour chaque équipe à Orlando

22 équipes sont à Orlando. 16 seront des séries et une seule gagnera le championnat. En 2020, l’objectif ne peut pas être le même pour toutes les équipes : les aspirants seront satisfaits s’ils gagnent le championnat, mais les équipes moins performantes trouveront une satisfaction de participer aux séries. Pour tous ces clubs, il y a un facteur qui peut être considéré comme la clé du succès afin d’atteindre les buts qui ont été fixés – puisqu’au-delà des apports qui sont pris pour acquis, certains autres joueurs devront se lever pour que leur club excède les attentes.

À travers cet article, nous allons vous présenter la clé du succès pour les 22 équipes présentes dans la bulle.

On y va en ordre décroissant.

Wizards de Washington – Rui Hachimura

Les espoirs de séries éliminatoires des Wizards sont très limités. Ainsi, l’équipe devrait se concentrer sur le développement d’un jeune joueur comme Rui Hachimura, qui aura beaucoup plus de responsabilités lors des huit matchs de classement qui devraient confirmer leur exclusion.

En l’absence de Bradley Beal, il est temps pour le Japonais de briller et de montrer sa valeur en tant qu’option principale d’une équipe.

Crédit : Kazuhiro NOGI / AFP)

Suns de Phoenix – Devin Booker

Devin Booker s’est longtemps plaint de ne pas participer aux séries éliminatoires. En 2020, ce sera sa chance de montrer qu’il est capable de performer lorsqu’un match a une valeur significative. On lui reproche d’avoir des statistiques vides, et il peut maintenant faire mentir ses critiques et augmenter sa valeur auprès d’une équipe qui pourrait éventuellement avoir besoin de ses services.

Devin Booker
Crédit: NBA

Spurs de San Antonio – DeJounte Murray

Étant l’un des jeunes joueurs les plus sous-estimés de la NBA, DeJounte Murray est un monstre défensif et aura des responsabilités lors de moments importants, cette année. Les Spurs ont un club vieillissant et ils doivent trouver un meneur légitime pour les prochaines années. Si Murray s’impose, ce sera bon signe.

Dejounte Murray
Crédit : Thearon W. Henderson/Getty Images

Kings de Sacramento – De’Aaron Fox

Pour les équipes moins performantes, il est normal que l’étoile de l’équipe soit la clé : les Kings doivent espérer que Fox jouera bien avec la pression et qu’il s’imposera comme meneur de cette jeune formation.

De'Aaron Fox
Crédit : The Sacramento Bee

Pelicans de la Nouvelle-Orléans – Lonzo Ball

On sait ce que Brandon Ingram peut apporter à un club, et nous savons maintenant que Zion peut être un facteur important près de l’anneau. Mais si Lonzo Ball pouvait lever son jeu d’un cran et devenir le moteur incontesté et le cerveau de l’attaque de cette équipe, ça pourrait être très dangereux.

Lonzo Ball
Crédit: USAToday.com

Trail Blazers de Portland – Jusuf Nurkic

On aurait pu mentionner Skinny Melo, mais un collègue a apporté la précision importante que ce n’est pas lui qui défendra Anthony Davis, si les Blazers accèdent au premier tour. Les Blazers se sont rendus en Finale de l’Ouest sans Nurkic, et il sera intéressant de voir ce qu’ils feront après son retour de blessure.

Nurkic et Whiteside
Crédit:Rocky Widner/NBAE/Getty Images

Magic d’Orlando – Jonathan Isaac

Jonathan Isaac s’est blessé au début de l’année 2020 et vient tout juste de revenir au jeu. Pour un club qui risque de jouer contre Giannis et les Bucks ou Pascal Siakam ou les Raptors, la présence défensive d’Isaac sera essentielle pour le Magic.

Jonathan Isaac
Crédit : Getty Images

Nets de Brooklyn – Caris LeVert

Kyrie n’est pas là, KD n’est pas revenu et Spencer Dinwiddie n’est plus sur le parquet. Caris LeVert aura tout l’espace pour briller et il devra le faire si les Nets veulent conserver leur septième place.

Caris Levert
Crédit: Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Grizzlies de Memphis – Ja Morant

À son année recrue, Ja Morant pourrait avoir toute une tâche contre les Lakers. Puisque tenir tête à l’adversaire sera un travail d’équipe, la distribution du ballon sera la clé – et c’est principalement Ja qui gère cet aspect du jeu.

alleyoop360.com-ja-morant-devoile-son-logo-ja-12-2020-07-10_08-55-47_501860
Crédit: Slam Magazine

Mavericks de Dallas – Kristaps Porzingis

Nous savons pertinemment ce que Luka Doncic peut amener à la table et il ne croule pas sous la pression. Le prince slovénien sera celui qui marquera les plus gros points et qui distribuera le ballon lors d’un duel probable contre les Clippers. Pour battre une machine aussi bien huilée, il en faudra toutefois plus. Kristaps Porzingis pourrait s’avérer être la pièce maîtresse d’un upset.

Kristaps Porzingis
Crédit : Tony Gutierrez / AP Photo

76ers de Philadelphie – Tout le monde

Sincèrement, tout est sur la table à Philly. Brett Brown joue son emploi, Ben Simmons doit briller dans sa nouvelle position, Joel Embiid doit adapter son jeu et Al Horford doit trouver sa chaise. Tobias Harris doit pouvoir être un bon Closer et les gardes du club doivent exceller défensivement. Il n’y a pas une clé ; bien des joueurs pourraient entraîner un échec.

Alignement partant des 76ers
Crédit: Philadelphia Sports Nation

Pacers de l’Indiana – Myles Turner

Domantas Sabonis s’absente du parquet et les yeux se tournent vers l’autre centre de l’équipe, Myles Turner. Si l’étoile s’absente du premier tour, il sera très difficile pour les Pacers de passer. Turner peut toutefois combler un trou du mieux qu’il peut, bien que son apport soit différent.

Victor Oladipo et Myles Turner
Crédit : Getty Images

Rockets de Houston – James Harden

James Harden n’est peut-être pas la clé, mais une chose est certaine : la pression est sur ses épaules. Après être passé près de battre les Warriors plusieurs fois, le meilleur marqueur de la NBA doit performer dans un système bâti pour lui. C’est son héritage qui est sur la ligne…

James Harden
Crédit : ESPN

Thunder d’Oklahoma City – Luguentz Dort

Ce n’est pas compliqué : le jeune partant montréalais reçoit à chaque rencontre la tâche de défendre la plus grande menace adverse, chez les meneurs/arrières. Il pourrait devoir contrer Donovan Mitchell ou bien James Harden, dépendant des résultats des matchs de qualification. Beaucoup de pression repose sur les épaules de la recrue, qui pourrait faire la différence avec son jeu défensif ainsi que son jeu amélioré de la périphérie.

Luguentz Dort
Crédit : Chris Landsberger/The Oklahoman

Heat de Miami – Erik Spoelstra

S’il y a bien un club qui perfectionne le jeu d’équipe harmonieux qui demande l’implication de tous, c’est le Heat. Ainsi, on peut dire que la clé concernera le système de jeu adopté par l’entraîneur. Jimmy Butler serait la réponse générique, si l’on parle de joueurs.

Erik Spoelstra et Jimmy Butler
Crédit : Basket Infos

Jazz de l’Utah – Mike Conley

Acquis des Grizzlies l’été dernier, Mike Conley a grandement déçu à sa première saison à Salt Lake City. Le meneur n’a pas été en mesure de répliquer sa production habituelle. S’il était perçu comme étant la pièce manquante de cette équipe, il est dorénavant un morceau du casse-tête qui ne cadre pas. Pour un parcours éliminatoire fructueux, l’équipe aura besoin d’un Conley en forme.

Mike Conley
Crédit : Sports Illustrated

Nuggets de Denver – Michael Porter Jr et Bol Bol

Les Nuggets sont des aspirants moins populaires au titre, mais il ne manque que quelques pièces pour qu’ils soient considérés comme des prétendants légitimes. L’équipe a misé sur deux jeunes joueurs mystérieux aux problèmes de blessures lors des derniers repêchages – et ça semble payer. Si Michael Porter Jr et Bol Bol performent, attention à Denver!

Bol Bol
Crédit : NBA.com

Celtics de Boston – Jaylen Brown

Jaylen Brown devrait être le joueur en charge de la plus grande menace du côté adverse, d’un point de vue défensif. Ainsi, considérant l’état de santé fragile de Kemba Walker, l’arrière aura des tâches importantes des deux côtés du terrain et pourrait faire la différence pour les Celtics.

Jaylen Brown
Crédit : USA Today

Clippers de Los Angeles – Paul George

Paul George a eu énormément de succès en saison régulière, mais on lui reproche souvent d’être un peu plus absent en séries éliminatoires. Afin d’offrir une coche de plus aux Clippers, PG devra être à son meilleur. Kawhi Leonard est le nouveau modèle de Finals MVP… Mais il ne peut pas transporter une équipe sur ses épaules sans apport considérable des joueurs autour de lui. Dans la nouvelle ère des duos, les Clippers doivent être au sommet avec deux ailiers dominants.

Raptors de Toronto – Pascal Siakam

Kyle Lowry a montré qu’il pouvait remplir le rôle de point guard partant lors d’une course au championnat, et l’équipe qui l’entoure a également fait ses preuves dans les grands moments. Pascal Siakam devra toutefois remplir les chaussures de Kawhi si les Raptors souhaitent répéter l’exploit en 2020 : si Spicy P n’est pas une étoile, Toronto ne peut pas aspirer aux grands honneurs.

alleyoop360.com-tous-les-matchs-des-raptors-a-rds-des-le-30-juillet-2020-07-09_13-30-14_573078

Lakers de Los Angeles – Kyle Kuzma

Le duo LeBron James et Anthony Davis est désormais établi et fait des ravages. Néanmoins, l’alignement des Lakers n’est peut-être pas le plus complet et n’a toujours pas de troisième étoile claire. Après une saison décevante, Kyle Kuzma doit offrir un apport à son équipe de la ligne de trois points, tout en faisant son mieux pour ne pas être une nuisance défensive.

Kyle Kuzma
Crédit: NBA.com

Bucks de Milwaukee – Khris Middleton

Franchement sous-estimé, Khris Middleton a silencieusement connu une saison magnifique durant laquelle il a complété Giannis à la perfection. S’il y a un joueur qui doit lever son jeu d’un cran dans cette nouvelle ère des duos, c’est lui! Il se doit d’être une seconde option stable, constante et dangereuse – sans quoi, il est facile de dresser un schéma défensif qui contre Giannis Antetokounmpo avec efficacité.

Khris Middelton
Crédit: SportsHub