Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Recrue de l’année 2021 : Éligibilité pour les joueurs faisant leur début à Orlando

Selon Tim Bontemps d’ESPN, quiconque effectuant ses premiers pas sur des parquets officiels de la NBA lors des huit joutes de classement à Orlando sera éligible au titre de Recrue de l’année, mais en 2021. Cette décision de la ligue avantagera principalement un certain Bol Bol.

Ce choix fait par la NBA prend en considération que les matchs joués dans le cadre du retour au jeu, dédié à conclure la campagne de 2019-2020, ne seront pas pris en considérations dans l’évaluation des prix de performance, pour cette même saison (Joueur le plus Utile, Joueur Défensif par Excellence, Recrue de l’année, etc.)

C’était donc injuste pour les jeunes athlètes, ayant l’unique chance de faire leurs débuts dans la bulle de Disney World, de ne pas pouvoir participer à la course au ROY (Rookie of the Year), ni pour 2019-2020, ni pour 2020-2021. De là la naissance d’une telle règle, éclaircissant cette zone grise.

Le bénéficiaire notable de l’inception d’un tel règlement est sans doute le jeune Bol Bol. Le pivot des Nuggets de Denver a connu un parcours non-orthodoxe, il foule le bois franc de la NBA pour la première fois dans le cadre du campus de Disney World et ses prouesses jusqu’à maintenant – lors des matchs préparatoires – font tourner plusieurs têtes.

Sa nouvelle éligibilité fait déjà de lui un favori prématuré au titre de Recrue de l’année 2021. Bol a tout de même été repêché lors de l’encan de 2019, au 44ème rang total, mais a été tenu à l’écart toute la saison, faute d’une blessure au pied subie tôt durant son parcours collégial à l’Université de l’Oregon.

Agissant quelque peu comme une bénédiction cachée, la pandémie de la Covid-19 a permis au géant de 7 pieds 2 pouces de mener sa réhabilitation à terme, juste à temps pour une relance du basketball. Voilà maintenant que son plein potentiel commence à transparaître, résultat : on ne peut plus se passer du phénomène Bol Bol.

En trois joutes de scrimmage, le gaillard des Nuggets a maintenu les moyennes de 13.7 PTS, 6.3 REB et 3 BLK par match. Reste à voir comment Mike Malone voudra utiliser son atout lorsque Denver se mesurera au Heat de Miami dès samedi, le 1er août.

Il faut aussi noter que toutes les moyennes et statistiques que les joueurs accumuleront au fil des huit matchs réguliers seront pris en compte pour les totaux de la campagne de 2019-2020, cependant.

Les prix de la NBA honorant les hommes du circuit pour leurs efforts lors du calendrier actuel seront dévoilés pendant les séries éliminatoires, probablement en septembre. Comme détaillé ci-bas, les votes seront comptabilisés mardi prochain, le 4 août.