Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Raptors vs Lakers : 4 choses à retenir

Les Lakers, forts d’une première sortie convaincante face à leurs rivaux de la cité des anges faisaient face aux Raptors dans une confrontation qu’on pourrait potentiellement revoir en finale. Voici ce qui est à retenir:

Marque finale: TOR 107 – LAL 92

4 choses à retenir:

  1. Le petit géant | Kyle Lowry se mérite le titre de joueur du match pour ses 33 points, mais surtout parce que la hargne avec laquelle il a attaqué le panier contre les McGee (2,13 m), Howard (2,11 m) et Davis (2,08 m) qui l’attendaient chaque fois sous l’anneau a insufflé l’énergie nécessaire à son équipe pour s’emparer de la victoire. Il a été le meilleur joueur alors qu’il partageait les planches avec LeBron James et Anthony Davis. Bravo.
  2. Un banc de poissons | Les réserves des Raptors, pourtant parmi les meilleurs de la ligue, devront être plus productives. Dominées par celles de Los Angeles au compte de 50 à 15, les coupables sont nombreux: Ibaka et Powell innefficaces (28%); Thomas, Hollis-Jefferson et Davis Jr. peu impliqués ( 5 tirs tentés). Chris Boucher a attendu son tour pendant 47 minutes avant de recevoir le signal de Nick Nurse.
  3. Original Gangsta | OG Anunoby a été un élément clé de la victoire. Son solide début de match a contribué à donner confiance à son équipe en prenant une avance de 10-0. Puis, au début du 4e quart, alors que les partisans de Toronto commençaient à revivre leurs cauchemars de Lebronto, OG a répondu coup sur coup aux deux tirs de 3 points de Lebron avant de stopper une de ses percées musclées.
  4. Qui se balance de la défense? | Les explosions offensives à la TJ Warren (53 points) et DeAaron Fox (39 points) qui établissent des marques personnelles ou encore à la Rockets-Mavericks qui défendent avec parcimonie en allouant 302 points dans un match ont retenu l’attention depuis le retour au jeu à Orlando. Or, les Lakers et les Raptors ont fourni un effort défensif, ils ont démontré de la satisfaction après leurs vols et leurs blocks en plus de forcer leur opposant à tirer sous les 42% du terrain. Merci pour ça.

Bonus: 👎

Anthony Davis a marqué 34 points jeudi dernier et il avait l’air du meilleur joueur de la NBA: trop rapide et précis pour les grands défenseurs et bien trop imposant pour les petits. Ce soir, avant la fin du 3e quart, il avait 1 point à sa fiche et ressemblait tristement à sa version démotivée de 2019 alors qu’il voulait quitter la Nouvelle-Orléans à tout prix.

La remarque de mon épouse

« Je l’aime là, mais on dirait que Marc Gasol n’a jamais appris à courir. »

Marie-Laurence