Nate McMillan et les Pacers s’entendent sur une prolongation de contrat

Mercredi matin, Adrian Wojnarowski d’ESPN a rapporté que Nate McMillan s’est entendu avec les Pacers sur une prolongation de contrat. Les négociations se seraient finalisées au cours des derniers jours. L’entraîneur-chef en est à sa troisième saison avec Indiana à l’heure actuelle. 

L’entente semble avoir du sens pour les deux camps. Avec McMillan aux commandes, l’équipe s’est rendue en séries chaque année. Avec deux matchs à disputer dans la présente saison, les Pacers sont au 5e rang dans le classement de la conférence de l’Est avec une fiche de 43 victoires et 28 défaites. Dans ses 4 saisons à Indiana, l’ancien joueur de la NBA devenu entraîneur-chef a une fiche gagnante de 181-136.

Dans son court temps passé à Indy, Nate est en partie responsable du développement de joueurs étoiles comme Domantas Sabonis et Victor Oladipo, qui a gagné le trophée de Most Improved Player dans sa première année avec la franchise. L’homme de 56 ans a aussi dû se débrouiller sans la présence de joueurs clés, dont les deux athlètes mentionnés dans la phrase précédente, absents pour de longues périodes de temps à cause de blessures.

Avant que l’entente récente entre McMillan et les Pacers ne soit annoncée, il ne restait qu’une saison, celle de 2020-2021, avant que le contrat de l’entraîneur-chef n’arrive à échéance. ESPN n’a pas annoncé sur combien d’années la prolongation allait s’étaler, mais selon le Indy Star, il ne s’agirait que d’une saison supplémentaire.

Nate McMillan a entamé son parcours en tant qu’entraîneur-chef en 2000 avec les Supersonics de Seattle. Par la suite, il a occupé le même poste à Portland entre 2005 et 2012 avant d’être congédié. Pour l’entièreté de sa carrière, il a une fiche très respectable de 659-588.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 222