Trois joueurs qui devront en faire plus lors des éliminatoires

Devin Booker. Damian Lillard. Luka Doncic. T.J. Warren. Vous connaissez déjà les noms des joueurs qui ont fait des ravages jusqu’à maintenant à Orlando. Mais qui sont ceux pour qui le retour au jeu a été plus difficile? En voici trois qui devront trouver leur rythme rapidement pour contribuer en séries.

Marcus Smart

Le pitbull des Celtics est évidemment payé pour sa défensive, aspect de son jeu qui est encore bien présent à Orlando. Ceci dit, Smart connaissait sa meilleure saison offensive en carrière avant l’interruption, une contribution qui manque aux Celtics depuis le retour au jeu. En effet, avec une moyenne insuffisante de 8.8 points par match à Orlando, Smart n’a pas su être la bougie d’allumage de la deuxième unité, ce qui sera crucial si les Celtics doivent affronter les Raptors et leur profondeur à un certain point en séries.

Eric Bledsoe

Eric Bledsoe n’est peut-être plus le même joueur depuis quelques années, mais pas à ce point. Le point guard partant des Bucks est tout simplement méconnaissable depuis le retour au jeu, ayant vu sa production chuter de 14.9 points par match en saison régulière à 9.2 points par engagement dans la bulle d’Orlando. Contrairement à Marcus Smart, Bledsoe n’est pas un spécialiste de la défensive, c’est pourquoi ses statistiques offensives doivent absolument s’améliorer s’il ne veut pas être un boulet pour Giannis et les Bucks.

Pascal Siakam

Siakam connaît un meilleur retour au jeu que les deux joueurs précédents, mais il devra en donner encore plus si les Raptors souhaitent aspirer à une deuxième participation consécutive en finale. En effet, le départ de Kawhi Leonard a laissé un énorme fardeau sur les épaules de Siakam et le Camerounais a répondu à l’appel avec 22.9 points par match en saison régulière. Malheureusement pour Toronto, Siakam n’a connu que deux matchs de plus de 20 points à Orlando, terminant le calendrier de 8 matchs avec une moyenne de 16.8 points par rencontre. Une production respectable, certes, mais Siakam est maintenant un joueur étoile et il doit répondre aux standards des joueurs étoiles, sans quoi les champions en titre pourraient manquer de dynamite lorsqu’ils devront affronter les puissances de l’Est.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 556