Chronique du partisan : Smart à la place de Hayward, un pari risqué

La Chronique du partisan vous permet de suivre les équipes favorites de nos rédacteurs par l’entremise de textes teintés du fanatisme qui nous anime. Bref, une chronique écrite par le partisan en nous, pour les partisans d’entre vous. Pour cette troisième édition, Manuel Villeneuve analyse les risques que Brad Stevens prend en remplaçant Gordon Hayward par Marcus Smart sur l’alignement partant.

Tout le monde a retenu son souffle en voyant Gordon Hayward boiter jusqu’au vestiaire des Celtics lors du match #1. La bonne nouvelle, c’est que Hayward n’a rien de très sérieux et pourra reprendre l’action si les Celtics survivent encore 4 semaines dans les éliminatoires. La mauvaise nouvelle : c’est l’heure de la chaise musicale.

Avec les nombreuses entrées et sorties de Hayward au sein de l’alignement, nous savons déjà que Smart fait bien le travail lorsqu’il le remplace. En effet, le vétéran des Celtics a occupé le poste de Gordon Hayward 20 fois cette saison pour une fiche de 14 victoires et 6 défaites. Pourquoi est-ce donc un pari risqué? Parce que comme mentionné plus haut, on pourrait avoir droit à un jeu de la chaise musicale si les deux problèmes suivant se manifestent :

Un alignement trop petit

Même avec Gordon Hayward dans l’alignement partant, les 76ers sont beaucoup plus gros que les Celtics. Certes, Marcus Smart joue comme s’il était plus imposant que ses 6 pieds 3 pouces, mais son effort ne remplacera pas les 6.7 rebonds par match de Gordon Hayward. Les Celtics ont joué de chance lors du dernier match quand Joel Embiid a échappé un rebond offensif dans la dernière minute de jeu, mais cela n’arrivera pas à chaque rencontre et j’ai bien hâte de voir comment les partants de Brad Stevens se débrouilleront sous le panier. Surveillez Enes Kanter et Robert Williams si l’expérience Marcus Smart coûte trop cher aux Celtics en termes de rebonds.

Un banc peu productif

Marcus Smart a été critiqué pour sa contribution offensive depuis le retour de la NBA, avec raison. Quoi qu’il en soit, il était tout de même le marqueur le plus expérimenté sur la deuxième unité. En effet, avec Smart dans l’alignement partant, le banc des Celtics consiste maintenant de Brad Wanamaker, Robert Williams, Grant Williams, Enes Kanter, Javonte Green et Semi Ojeleye. Bref, Brad Stevens devra s’assurer de toujours garder Kemba Walker, Jaylen Brown ou Jayston Tatum sur le terrain avec les réservistes s’il souhaite obtenir un peu d’offensive de sa deuxième unité.

Tout compte fait, ne soyez pas surpris si l’expérience Marcus Smart ne dure pas longtemps lors du match de ce soir. Non pas par la faute de Smart, mais tout simplement parce que Brad Stevens a un bon casse-tête devant lui et qu’il est mieux de jouer à la chaise musicale en 1ère ronde que plus tard dans les séries.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 556