Match #2 Raptors vs Nets: 3 choses à retenir

Comme l’a démontré le premier affrontement de la série, Brooklyn est en sérieux déficit de talent, de profondeur et d’expérience face à Toronto. Le seul facteur qui pourrait être à leur avantage, et qui leur permettrait de voler un match, est l’énergie. En travaillant plus fort aujourd’hui, les Nets se sont donné une chance de gagner. Voici ce qui est à retenir:

Marque finale: TOR 104 – BKN 99

3 choses à retenir:

DONNER LE(FEU)VERT| Caris LeVert avait connu un fort match lundi. Il a continué sur sa lancée tôt dans la rencontre alors que Nick Nurse l’a inexplicablement laissé entre les mains de Fred VanVleet pendant qu’OG Anunoby, défenseur clairement supérieur, était responsable du plus timide Garrett Temple. LeVert a profité de sa taille avantageuse pour marquer 10 points rapides en lançant par dessus Freddy, en plus d’ajouter 4 passes décisives puisqu’il attirait plusieurs défenseurs qui venaient en aide.

L’avance de 14 points que les Nets s’étaient forgée au premier quart a cependant fondu quand Norman Powell a remplacé Fred dans la mêlée, entrainant un changement de stratégie défensive. Face à Anunoby et Siakam, la production de LeVert, et donc des Nets, a ralenti considérablement. Il a fini le match avec seulement 5 lancers réussis en 22 tentatives pour un total de 16 points.

LES JOURS SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT | Comme ce fut le cas au dernier match, les Nets ont profité des largesses de leurs opposants au troisième quart pour s’emparer du momentum avant de voir VanVleet (24 PTS, 5 REB, 10 AST) leur répondre. L’avance de 10 points des Nets était bien méritée. Ils ont resserré la défensive et forcé les Raptors à prendre des lancers difficiles. Par exemple, Siakam a marqué 16 de ses 19 points en première demie.

De son côté, VanVleet a trouvé les ouvertures pour y aller d’une séquence de 10-2 à lui seul, permettant à son équipe d’amorcer le dernier quart avec un déficit jouable de 6 points.

FINIR EN FORCE | Face à une équipe inférieure, une séquence défensive solide dans les 5 dernières minutes de jeu aura été suffisante aux Raptors pour remporter le match. Sans trompettes ni tambour, on n’a pas donné de panier facile et on a profité des revirements créés pour marquer en transition. Toronto ne méritait pas plus la victoire que Brooklyn, mais leur expérience a clairement été le facteur déterminant.

Si Brooklyn avait un match à gagner dans cette série, c’était probablement celui-là. Toronto a réussi à peine plus du quart de ses lancers de 3 points (9/35, 25,7%) et quelques joueurs n’ont pas connu une bonne journée. Notamment Marc Gasol (0 PTS, 4 REB, 2 AST) qui a fait plus de fautes (3) que de points et qui a permis à Jarrett Allen de connaître un fort match.

BONUS: AUX DOUCHES FITZGERALD |Une des nouveautés saluées par les médias depuis le retour au jeu est l’explication des officiels lors d’une reprises vidéo, un peu comme la LNH l’a instaurée depuis quelques saisons. Or, Kane Fitzgerald ne semble pas se préoccuper de la cohérence de ses explications, malgré leur diffusion. Le pauvre Rodion Kurucs était complètement perdu pendant tout le match. Ne sachant pas défendre ou marquer, il a décidé d’avoir un impact sur le match à sa façon: un coup d’épaule salaud sous le menton d’OG Anunoby en faisant un écran. Malgré l’apparence flagrante d’une intention de blesser et la chance pour les officiels d’y jeter un deuxième coup d’oeil à la reprise vidéo, Fitzgerald a affirmé à la caméra fixée sur lui que le geste était correct et qu’il s’agissait d’une faute normale. Jugez par vous même:

Rappelons que Kane Fitzgerald est aussi responsable de l’éjection controversée de Kristaps Porzingis d’il y a deux jours en plus d’être le seul officiel à voir éjecté Lebron James en 17 saisons.

La remarque de mon épouse

<< Ce n’était pas vraiment beau à voir comme match… OG est bizarre des fois. >>

Marie-Laurence

En effet…

Joueur du match de Toronto

Norman Powell 24 PTS, 6 REB, 2 AST, +16

Joueur du match de Brooklyn

Garrett Temple 21 PTS, 3 REB, 3 AST, +10

Image par défaut
Éric Choquette
Quand on va avoir une équipe de la NBA à Montréal, est-ce que je devrai mettre une croix sur mon amour des Raptors?
Publications: 20