Match #3 Raptors vs Nets: 3 choses à retenir

Quelques minutes après être tombés à 0-2 dans la série, les Nets ont appris qu’ils devraient désormais jouer sans leur meilleur tireur, Joe Harris. Face aux Raptors qui voulaient faire oublier une piètre performance malgré leur victoire, la tâche s’annonçait titanesque. Voici ce qui est à retenir:

Marque finale: TOR 117 – BKN 92

3 choses à retenir:

DÉFENSIVE CHAMPIONNE | Les Raptors ont donné le ton au match dès les premières minutes avec une défensive asphyxiante. Menée par OG Anunoby et Pascal Siakam, parfois en tandem, la défensive a permis à l’attaque de transition de faire des dommages.

Kyle Lowry qui provoque des fautes offensives est le baromètre de l’effort défensif de l’équipe. Quand il s’implique de la sorte, ses coéquipiers sont généralement rapides dans leurs rotations et disciplinés dans leurs affrontements à un contre un.

RÉSISTER À L’ASSAUT | Comme ce fut également le cas lors des deux premiers matchs, les Nets sont revenus de la mi-temps en feu. Tyler Johnson (23 PTS, 5 3PM, 3 AST) était particulièrement dangereux avant de commettre sa quatrième faute et de devoir quitter le match momentanement. Cela dit, contrairement aux précédents affrontements, les Raptors ont su répondre. Siakam (26 PTS, 8 REB, 5 AST) et encore une fois VanVleet (22 PTS, 5 REB, 5 AST) n’ont pas voulu se faire jouer le même tour et ont successivement marqué à des moments importants pour finalement remporter la troisième période par un petit point.

AU CENTRE DE L’ATTENTION | On parle souvent de la richesse des Raptors à la position de meneur avec Lowry et VanVleet, mais peu d’équipes ont un duo de centres aussi établis que Gasol-Ibaka. L’Espagnol ne connaissant pas une excellente série jusqu’à présent, on a voulu lui donner des occasions de marquer tôt dans le match et à la fin de la rencontre afin de remettre le train en marche… Succès mitigé. Ibaka (20 PTS, 13 REB, 2 AST) l’a remplacé et a aussitôt eu un fort impact. Gageons que Marc connaitra plus de succès lorsque son rôle défensif sera plus crucial, mais en attendant, profitons du fait que Serge est amplement en mesure de compenser offensivement.

BONUS: QUAND L’APPÉTIT VA, TOUT VA | Fred VanVleet a la main chanceuse depuis la reprise. Il semble lancer dans un panier deux fois plus large que celui des autres. Semblable à un joueur en feu dans un jeu vidéo, Freddy a profité d’une savante passe de Gasol pour bien planifier son jeu de pied et lancer une bombe de la mi-terrain pour finir la première demie en force 57 à 42.

La remarque de mon épouse

<< Pascal est bon comme dans le temps aujourd’hui. >>

Marie-Laurence

Joueur du match de Toronto

Pascal Siakam 26 PTS, 8 REB, 5 AST

Joueur du match de Brooklyn

Tyler Johnson 23 PTS, 5 REB, 3 AST

Image par défaut
Éric Choquette
Quand on va avoir une équipe de la NBA à Montréal, est-ce que je devrai mettre une croix sur mon amour des Raptors?
Publications: 20