Dans les coulisses de Philadelphie : les conflits des 76ers exposés

Balayés par les Celtics pour la première fois de leur histoire, les 76ers sont devenus hier la première équipe éliminée des séries. Au lendemain de cette cuisante humiliation, la formation de Philadelphie congédiait l’entraîneur Brett Brown, une décision qui aurait dû être prise bien plus tôt si l’on se fie à l’article de Yaron Weitzman paru ce matin sur Bleacher Report.

L’élimination des 76ers hier avait un goût bien plus amer que celles des deux dernières années. Pas de discours sur le « bright future » de l’organisation, ni mention du slogan défraîchi « Trust the Process ». À la place, de longs visages et de courts commentaires :

« Nous n’avons jamais trouvé notre rythme cette année. C’est décevant, ça nous laisse avec beaucoup de regrets. J’ai l’impression que le focus n’était pas toujours là… tout le monde devra se regarder dans le mirroir. » – Joel Embiid

« [Brett Brown] est un bon gars. Il est bien intentionné. Je crois qu’il aura a appris une leçon de responsabilité. Personne n’était vraiment tenu responsable cette année, c’était une partie du problème. » – Josh Richardson

Tel qu’évoqué par Josh Richardson, l’un des plus gros problèmes des 76ers semblait provenir de l’entraîneur Brett Brown et de sa gestion de l’autorité. En effet, selon une source de Bleacher Report, Brett Brown « déteste et évite les confrontations », ce qui a mené à plusieurs problèmes entre Brown, Ben Simmons et Jimmy Butler :

« Brown n’appréciait pas que Butler propose autant de tactiques et Ben Simmons non plus. […] Brown se plaignait de Jimmy Butler en privé mais il lui donnait les clés de l’offensive en séries. Face à cette confusion, l’état-major a finalement décidé de le laisser partir Butler au profit de Tobias Harris et Al Horford, deux signatures désastreuses. »

Yaron Weitzman, Bleacher Report

Butler était peut-être à l’origine de certains conflits, mais il n’était certainement pas responsable pour les problèmes de communication au sein de l’équipe. Brett Brown a en effet continué d’irriter ses joueurs vedettes cette saison en passant des messages de manière indirecte afin d’éviter les tête-à-tête dans son bureau :

« Quand il confrontait quelqu’un, ce n’était jamais la personne concernée. Il demandait à ses assistants pourquoi Ben Simmons ne tire pas. Il blâmait l’équipe médicale pour la mauvaise forme physique de Joel Embiid. Il a dépassé la limite quand il a dit aux médias qu’il souhaitait voir Simmons prendre un tir à trois points par match, sans même avoir mentionné cet objectif dans ses conversations avec Ben. »

Source anonyme via Yaron Weitzman, Bleacher Report

Bref, le principal facteur de problèmes semble avoir été réglé en congédiant Brett Brown, mais est-ce trop peu trop tard? Chose certaine, tout ce gâchis nécessitera un bon ménage.

De ce fait, l’article rapporte que les 76ers ont toujours espoir de sauver le duo Simmons-Embiid avec un nouvel entraîneur, mais toutes les possibilités sont sur la table et personne ne serait intouchable. Le directeur général Elton Brand tentera par tous les moyens d’échanger Horford ou Harris et vu leur contrat, la seule manière de trouver preneur serait d’échanger un joueur de qualité en ajoutant Horford ou Harris à la transaction.

Source : Bleacher Report

Le Thunder crée l’égalité 2-2 dans la série face aux Rockets :

Le Magic fera face à l’élimination mercredi :

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 556