Kawhi Leonard domine les Nuggets

La série s’annonce longue pour les Nuggets, ou courte, dépendamment du point de vue. Les Clippers de Los Angeles laissent leurs traces sur un match #1 unilatéral, jeudi soir, et télégraphient un message clair à Denver en vue de cette série de deuxième tour : Kawhi Leonard et sa bande représentent un défi bien plus grandiose que le Jazz. Suivant la raclée de 120-97, Skip Bayless prédit une série courte de 3-0 et la flamme des Nugs qui brillait avec tant d’hardeur semble s’être éteinte.

Une dominance efficace signée Kawhi Leonard (29 PTS, 2 REB, 3 AST, 2 STL, 12/16 FG) était la cerise sur le sundae d’un effort collectif resplendissant de cette équipe des Clippers, qui trouve tranquillement (ou décidément) son air de potentiel champion de la NBA. Ils prennent avantage de la fatigue de leurs adversaires à la perfection.

La stratégie défensive de Mike Malone et ses hommes n’avait simplement pas ce qu’il fallait hier soir pour freiner l’assaut d’un des clubs les plus complets du circuit. LA menait la ligue, et de loin, au chapitre des points par match, avec 126,67, lors du premier tour. Si les Mavericks de Dallas ont réussi à arracher deux victoires à l’effectif redoutable de Doc Rivers, c’est en marquant plus que celui-ci, non pas par la défensive.

Les Clippers se sont amusé hier en réussissant 57% de leurs tirs, 42% du trois points et en dominant la clé, y cumulant 66 points totaux. Les 15 points de Montrezl Harrell et 18 de Marcus Morris sont à créditer, en partie, pour une aussi importante récolte intérieure.

Les spécialistes défensifs des Clips, comme Leonard, George, Harrell et Beverley – qui faisait son retour au jeu avec 12 minutes sur le terrain – ont aussi fait leur boulot de ce côté du ballon. D’ailleurs, Jamal Murray a connu une soirée à oublier, ajoutant 12 points au tableau à 5/15 de conversion.

Ce sont les performances de la sorte qui rappellent que, malgré les prouesses du point guard canadien au premier tour, le développement de Murray n’est pas terminé s’il souhaite atteindre un statut encore plus élevé de superstar. La clé sera la constance.

Cette demi-finale de conférence pourrait justement agir de scène idéale pour Jamal afin de faire ses preuves en tant que joueur de calibre All-Star multiple. Sinon, comme apprentissage pour revenir avec plus d’expérience, de détermination et de confiance l’an prochain. Il en va de même pour Nikola Jokic qui, âgé de 25 ans, est synonyme avec la courbe de progression de sa franchise.

Pour le Klaw qui maintient en moyenne 32 points par rencontre en séries, la constance n’est pas un problème, ce qui, en retour, en crée un pour Denver qui n’a pas les outils nécessaire afin de défendre adéquatement un tel athlète. Si PG13 s’y met aussi, s’il connait un match d’envergure, on ne donne pas cher de la peau des Nuggets.

Il n’est pas farfelu d’affirmer qu’en playoffs, Kawhi est un tout autre animal. Les partisans des Raptors peuvent le confirmer, et les partisans des Nuggets en seront les prochains témoins. Le match #2 aura lieu samedi le 5 septembre à 21h00.

– Le match #7 Thunder-Rockets était la joute la plus écoutée depuis la relance du basketball :

– James Harden a tout à perdre face aux Lakers :

– C’est la frénésie des fins de matchs serrées :

– Les meilleurs jeux des activités de premier tour :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 969