OG Anunoby et sa réaction de fer suite à son «buzzer-beater»

L’entrevue d’après-match d’OG Anunoby était identique à son tir victorieux, avec 0,5 seconde au cadran : impitoyable, froid et insensible. Écoutez ce que le sauveur des Raptors avait à dire sur son incroyable triplé, redonnant une nouvelle vie aux siens. Mais d’abord, visionnons ce fameux panier à nouveau :

De la passe parfaite de Lowry au-dessus des longs bras de Tacko Fall, jusqu’à la dégaine digne de Lucky Luke de la part d’OG, tous les éléments sont réunis pour faire de cette séquence l’une des plus improbables de la saison. Cependant, ce tir ultime se devait de trouver le centre de l’anneau, car les Raptors ne pouvaient pas se permettre de tirer de l’arrière 3 matchs à 0.

Ce miracle devrait générer une vélocité suffisante afin de redonner un peu de momentum aux champions en titre, nous verrons bien lors du match #4 si Anunoby aura bel et bien allumé un brasier chez les Raptors. Néanmoins, il ne semble pas y avoir de brasier à l’intérieur du joueur de 23 ans, ce dernier reste cool et robotique.

Ce sont les émotions qu’avait à partager le small forward des Raptors lors de son entretien vidéo avec les médias : « C’était cool. »

OG ne manque certainement pas d’humilité, lui qui crédite son coéquipier Lowry pour sa passe remarquable. Mais au final, c’est Anunoby qui a surpris l’univers du basketball avec son panier. Toutefois, lui, il n’était pas surpris du résultat.

« Lorsque j’ai décoché le tir, je m’attendais à le réussir. Je ne tire pas en essayant de rater la cible. Alors je n’étais pas surpris. »

– OG Anunoby

L’événement a envoyé des ondes de choc partout au travers de la NBA et les tweets de reconnaissance de la part d’homologues ont rapidement commencé à pleuvoir. En voici quelques uns, gracieuseté de Danny Green, Donovan Mitchell et Victor Oladipo, notamment.

Pour plus de détails sur la joute de jeudi soir entre les Raptors et les Celtics, consultez l’après-match de mon collègue Éric Choquette :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 977