Pour la première fois cette saison, les Bucks n’ont aucune marge d’erreur pour le match #3

Après avoir terminé au 1er rang du classement général de la NBA, les Bucks de Milwaukee se retrouvent pratiquement dans l’obligation de remporter ce soir s’ils souhaitent aspirer aux grands honneurs.

Les Raptors ont tourné le vent de leur côté hier soir en nivelant l’écart à 2-1 dans leur série face aux Celtics. La formation de Toronto a ainsi évité un déficit de 3-0, un retard insurmontable si l’on se fie à l’histoire.

En effet, la NBA est la seule ligue professionnelle en Amérique du Nord où aucune équipe n’a survécu à un déficit de 3-0 dans l’histoire des séries. Bref, à moins d’une première dans l’histoire du circuit, la série entre les Bucks et le Heat se joue ce soir alors que la formation de Milwaukee tente d’éviter l’impardonnable gouffre de 3-0 :

« Seulement trois équipes dans l’histoire de la NBA ont su forcer un match #7 après avoir pris un retard de 0-3 dans une série. Aucune de ces trois équipes n’a remporté le match décisif. »

StatMuse

« La défensive gagne des championnats »

Ce vieux cliché n’a jamais été aussi pertinent qu’aujourd’hui. En effet, malgré l’évolution offensive de la NBA au cours de la dernière décennie, les Raptors ont prouvé la saison dernière qu’une défensive coriace peut encore être la clé d’un championnat en 2020 et les Bucks apprennent cette leçon à la dure.

Voici quelques statistiques qui ont fait mal à la formation de Milwaukee depuis le début de la série face au Heat :

  • Points accordés par match : 115.5 (saison régulière : 108.7)
  • Pourcentage de points adverses marqués sur FT : 19.4% (saison régulière : 15.6%)
  • Defensive Rating : dernier rang chez les équipes en 2e ronde (saison régulière : 1er rang)

Bref, il est évident que les Bucks n’ont pas encore trouvé le moyen de défendre le Heat, une formation habituellement défensive qui marque plus de 115 points par match face à Giannis et sa bande.

Le basketball peut parfois être complexe, mais la recette de ce soir est très simple : éviter le mieux possible d’envoyer le Heat à la ligne de lancer franc et espérer les tenir en bas de 110 points. Plus facile à dire qu’à faire, certes, mais il s’agit de la seule manière pour les Bucks de retrouver le chemin de la victoire sans nécessiter une performance surhumaine de Giannis Antetokounmpo.

Aux Dernières Nouvelles

Default image
Manuel Villeneuve
Diplômé de l'Université de Sherbrooke et adepte de statistiques avancées, Manuel souhaite partager sa passion du sport ainsi que son amour pour la rédaction à travers des textes soignés et approfondis.

Attitude Football Attitude Football